SEMINAIRE: « VILLE ET SANTÉ »

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D’ANTHROPOLOGIE DU CONTEMPORAIN
LABORATOIRE D’ANTHROPOLOGIE URBAINE URBANITES MONDIALISATIONS

SEMINAIRE: FRONTIÈRES ET MOUVEMENTS DE LA VILLE

Michel Agier (EHESS), Véronique Bontemps (CNRS), Emmanuelle Lallement (Ministère de la Culture) Franck Mermier (CNRS),Virginie Milliot (Université Paris Ouest Nanterre) et Anne Raulin (Université Paris Ouest Nanterre)

« VILLE ET SANTÉ »

16 février 2017, 15h-19h

EHESS, Amphithéâtre François Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris

 

 

Intervenants  et interventions: 

Filippo Marranconi (doctorant en anthropologie, IIAC/LAUM) :
« Les psychiatres à Beyrouth : questions de visibilité et de clientèle »

Dans cette présentation, on parlera des dynamiques d’installation des psychiatres dans la ville de Beyrouth. Je commencerai par décrire le système psychiatrique libanais ainsi que son histoire. Ensuite, j’essaierai de montrer comment, dans l’affirmation professionnelle, les psychiatres se préoccupent constamment de l’emplacement de leur clinique, ainsi que les logiques qui sous-tendent ces choix.

 

Cyril Farnarier (LaSSA, Centre Norbert Elias) :

« Se soigner sans abri : Fondements et perspectives d’un programme de recherche impliqué »
Cette intervention prendra appui sur deux recherches (l’une terminée et l’autre en cours) portant sur l’accès et la continuité des soin des personnes sans abri. L’exposition des différentes étapes de ce programme (montage, déroulement, résultat, suite) permettra dans un premier temps de soulever quelques questionnements sur l’accès aux soins et les trajectoires de soin de personnes sans chez soi, pour ouvrir la discussion sur les conditions de réalisation de ce type de recherche (Objectifs du programme et attentes institutionnelles ; épistémologie, posture de recherche et relation d’enquête…).

 

Frédéric Le Marcis (ENS Lyon) :
« La santé et la ville. Explorations anthropologiques »
A partir d’un retour sur trois enquêtes menées en milieu urbain concernant le VIH à trois moments de l’épidémie (non soin, recherche clinique, et soin), il s’agira dans cette présentation d’illustrer trois modalités possibles d’un questionnement anthropologique sur la santé et la ville : Johannesburg : géographies du corps souffrant ; Abidjan : ressources de la ville et communautés invisibles ; Ouagadougou : cartographie des sédiments historiques de l’offre de soin & agency.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *