« Vers une pharmaceuticalsiation de la société? Le médicament comme objet social »

Parution d’ouvrage:

Vers une pharmaceuticalsiation de la société?
Le médicament comme objet social

Sous la direction de

Johanne Collin , Pierre-Marie David

Collection: Problèmes sociaux et interventions sociales
Presse de l’université du Quebec, 2016,
294 pages,
D4558, ISBN 978-2-7605-4558-8

Prix:
Papier: 33,00 $

ePub: 24,99 $
ISBN: 978-2-7605-4560-1

 

PDF: 24,99 $
ISBN: 978-2-7605-4559-5

 

Avec la collaboration de:
Fanny Chabrol
Johanne Collin
Pierre-Marie David
Marilou Gagnon
Gabriel Girard
Fany Guis
Adrian Guta
Loes Knaapen
Larissa Kojoué Kamga
Pascale Lehoux
Marcelo Otero
Caroline Robitaille
Noémi Tousignant

 

Résumé

Au moment où le médicament dépasse les frontières nationales et celles de la médecine thérapeutique, il est essentiel de s’interroger sur les nouveaux espaces sociaux dont il redéfinit les limites. Cet ouvrage présente les effets sociaux du médicament à partir du brouillage et du déplacement de trois de ces frontières, celles entre le normal et le pathologique, entre l’inclusion et l’exclusion sociale, entre la nature et la culture.

L’extension du domaine pharmaceutique s’est réalisée de manière inédite à l’échelle planétaire par la diffusion des médicaments et des essais cliniques, mais aussi sur les plans plus quotidiens et individuels de la vie sociale : travail, relations sexuelles, réussites scolaires. L’élargissement de l’usage des médicaments et les usages non médicaux montrent aujourd’hui combien le médicament échappe au seul contrôle médical. Le terme « pharmaceuticalisation » désigne précisément la façon dont des moments de la vie deviennent des opportunités pour l’industrie pharmaceutique.

Le médicament est toutefois, comme le montrent les contributions de cet ouvrage, plus complexe qu’un simple objet pharmaceutique. Il est plus particulièrement analysé dans ce livre comme un objet permettant de faire évoluer non seulement les frontières du normal et du pathologique, mais aussi celles de l’inclusion et de l’exclusion sociale, sans nécessairement passer par le pouvoir médical. L’évolution technologique de ces dernières années et les effets matériels du médicament invitent également à étudier comment celui-ci contribue à faire évoluer la frontière entre nature et culture. Les textes rassemblés dans cet ouvrage, issus de l’anthropologie, de l’histoire et de la sociologie, présentent ces nouvelles frontières du médicament comme objet social dans les sociétés du Nord ou du Sud, à partir de problèmes liés à la santé mentale, au tabagisme, au VIH ou au cholestérol.

Table des matières de l’ouvrage disponible en ligne.

Pour acheter et/ou feuilleter l’ouvrage, le site de Presse universitaire du Quebec.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *