Séminaire international « Humanités Médicales » du Programme USPC « La Personne en médecine »: « Environnements toxiques »

Vendredi 21 avril
de 10 h à 17 h
salle du conseil de l’UFR de médecine
Paris 7 – 10 avenue de Verdun Paris 10e

 
!! Attention cette séance se déroule toute la journée et se prolonge 
par une “ballade toxique” et un diner débriefing sur herbe au parc Villemin !!
 
 
Les conférences et les discussions se tiendront en anglais et en français.
 

Ce séminaire est organisé par le Programme interdisciplinaire USPC « La Personne en médecine » avec la collaboration du projet GIGS (Spiral – Université de Liège).

 
Ce séminaire est ouvert à tous, mais intéressera plus particulièrement les personnes dont médecine et soin constituent une pratique et/ou un objet de recherche (professionnels de santé, chercheurs et étudiants en médecine, chercheurs en sciences humaines et sociales).

Résumé :

Nos environnements et nos corps contemporains sont saturés de substances toxiques produites par l’industrie. Ces substances modifient la physiologie des corps, altèrent leur fonctionnement, y déterminent des pathologies aiguës et chroniques. Cette imprégnation toxique est une condition ordinaire de notre époque. Pour autant, rien ne semble freiner la production et la mise en circulation généralisée de ces substances. Davantage, les savoirs susceptibles de rendre compte de leurs effets sanitaires et environnementaux semblent contribuer à cette situation, tout du moins, ne suffisent-ils pas à enrayer les logiques dont elle est le produit.
Comment rendre compte de cette situation autrement ? Comment promouvoir d’autres savoirs et d’autres pratiques susceptibles d’interroger les mondes plus larges dont cette toxicité diffuse est le fruit ? En d’autres mots, comment se réapproprier nos corps et nos environnements toxiques, de façon à trouver les moyens de résister à l’impuissance générée par l’énoncé de cet “état de fait” ?
À l’occasion de cette journée d’étude, nous tenterons d’y répondre en interrogeant les histoires dont ces environnements et ces corps sont le produit ; en problématisant les pratiques scientifiques et les modes de gouvernement qui encadrent voire favorisent cette toxicité ordinaire ; en explorant des régimes de savoirs et de sensibilités qui renouvellent l’appréhension des effets de ces substances toxiques.

Programme de la journée :

10h – 13h
Soraya Boudia (avec Nathalie Jas – INRA – RiTME)
Gouverner un monde toxique : maîtrise, risque et adaptation
Nick Shapiro
Reformism as/and escapism: Toxic attunements at and beyond the molecular register

14h – 17h
Natasha Myers
Decolonizing the Ecological Sensorium: Protocols for an Ungrid-able Ecology in an Urban Natureculture 10,000 Years in-the-Making
Collectif Toxic Tour Detox 93
Introduction aux toxics tours et aux mouvements pour la justice environnementale

17h – 19h
Ballade toxique et diner débriefing sur herbe au parc Villemin

L’argument et le programme complet du séminaire sont consultables ici ; les textes que nous ont soumis les intervenants pour préparer la séance ici et ici.

Soraya Boudia (historienne et sociologue des sciences — Université Paris-Descartes – CERMES 3),
Nick Shapiro (anthropologue, Chemical Heritage Fondation, Matter and Materials Research Group),
Natasha Myers (anthropologue, York University),
Collectif Toxic Tour Detox 93

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *