Journées d’étude “Crises sanitaires : expériences et politiques en santé humaine et animale”, 27-29 mai 2019, EHESS Marseille

Si la notion de crise a déjà été abordée par la sociologie et l’anthropologie (Lagadec 1988 ; Gilbert, 2003 ; Wieviorka, 2009) et a également été l’objet d’analyses économiques et historiques, elle est ici mobilisée en tant que contexte dans lequel et par lequel des changements majeurs se produisent tant au niveau de la société, de la santé (ici humaine et animale) que des politiques publiques. La crise peut représenter ainsi une entrée pour porter un regard nouveau sur les diverses déclinaisons de ces changements. Elle peut aussi être interrogée en tant que rhétorique mobilisée pour justifier des réformes économiques et sociales.

Le terme de crise, dans son acception grecque, désigne un moment de prise de décision, de choix. Son utilisation recouvre des domaines et des significations variées (Ricoeur, 1988) : elle peut marquer une rupture, un changement brutal d’un état (de santé), de souffrance (mentale), de situation (politique), de modèle (épistémologique), et de système (économique). La notion de crise est ainsi appliquée à la plupart des domaines de la vie (humain, animal, social, sanitaire, politique, économique, moral et cognitif), jusqu’à pousser Paul Ricoeur à définir la crise comme un « pseudo-concept » ou, pour reprendre les mots de Marcel Mauss, un « phénomène social total » (Mauss, 1985). Nous essayerons, dans le cadre de ces journées d’études d’en explorer la polysémie et d’en appréhender la portée heuristique dans les sciences sociales, que la crise soit prise dans ses acceptions « objectives » ou qu’elle soit mobilisée à des fins qui seront explicitées. Nous explorerons la multiplicité des formes et des réponses aux différentes crises dans le temps et dans l’espace.

Journées d’études issues du séminaire Crises sanitaires : expériences, dispositifs, politiques

Informations pratiques
La Vieille Charité, EHESS Marseille, salle A, 2e étage.
Ouvert à tous sur inscription obligatoire avant le mardi 21 mai :
https://mensuel.framapad.org/p/inscription-seminaire-crise-cne

Programme

Lundi 27 mai

9h30-12h30
Introduction
Francesca Sirna (Centre Norbert Elias/CNRS) et Christelle Rabier (Cermes3/EHESS)

Analyse de la couverture médiatique d’une crise sanitaire/environnementale
Brigitte Juanals (Centre Norbert Elias/AMU)

6e extinction des espèces et focus sur les abeilles
Dorothée Dussy (Centre Norbert Elias/CNRS) et Elsa Faugère (ECODEV/INRA)

De la révolution des Khmers Rouges à la révolution verte. Quelle crise sanitaire aujourd’hui dans le monde paysan cambodgien
Eve Bureau-Point (Centre Norbert Elias/CNRS)

14h00-17h00
Revisiter la crise du Sida
Sandrine Musso (Centre Norbert Elias/AMU)

Ateliers de lecture
Présentation/discussion autour d’une sélection de textes qui seront envoyés pour lecture aux inscrits préalablement au séminaire. Animés par Christelle Rabier et Brigitte Juanals

19h00-22h00
Assemblée Générale de l’association AMADES
A “Coco Velten”, 16 rue Bernard du Bois, 13001 Marseille

Mardi 28 mai

9h30-12h30
Cancer professionnel dans le secteur agricole
Cécile Durand (GISCOP84)

Les temporalités de la prise en charge et des vécus du cancer
Manon Vialle (Centre Norbert Elias)

Quand les aliments questionnent : le crudivorisme
Solenn Thircuir (Centre Norbert Elias)

14h00-17h00
Présentation du blog “Après l’effondrement à Marseille”
Ecoute d’une capsule sonore et d’extraits d’entretiens
Animé par Mikaëla Le Meur (LAMC/Université Libre de Bruxelles) et Sandrine Musso (Centre Norbert Elias/AMU)

Visionnage de films
Notre pain quotidien, Nikolaus Geyrhalter. 2006. 92′ (extraits)
Demain tous crétins, Thierry de Lestrade. 2017. 56′ (en entier)
Suivi d’une discussion avec Carine Baxerres et Dorothée Dussy

Mercredi 29 mai

9h30-12h30
Épidémiologie populaire autour de santé et site industrielle polluant Fos-Epseal
Johanna Lees (Centre Norbert Elias/CNRS)

Crises sanitaires gérées par le Samu : situations aiguës et situations latentes
Philippe Hert (Centre Norbert Elias/AMU) et Dominique Grassineau (AP-HM)

Redéfinir les troubles mentaux à travers la notion de crise : l’exemple de « l’équipe de crise » de Mayotte
Elodie Berenguer (IHRIM/ENS Lyon)

14h00-17h00
“Mise en crise” du système pharmaceutique au Bénin
Carine Baxerres (IRD)

Construction du paradigme clinique de la mindfulness (pleine conscience) en santé mentale : contempler la crise
Mahé Ben Hamed  (Centre Norbert Elias/CNRS)

Synthèse et perspectives
Suzanne de Cheveigné (Centre Norbert Elias/CNRS)

 

Coordination scientifique
Carine Baxerres, Mahé Ben Hamed, Suzanne De Cheveigné, Dorothée Dussy, Philippe Hert, Brigitte Juanals, Sandrine Musso, Christelle Rabier, Francesca Sirna, Manon Vialle.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.