Appel à proposition : Les médecines et les médicaments en Afrique et en Europe.

Dans le cadre des Rencontres des Etudes Africaines en France 2020, qui auront lieu à Marseille du 7 au 10 juillet, on attend des propositions pour l’atelier: “Les médecines et les médicaments en Afrique et en Europe : approche croisées en sciences sociales européennes et africaines.”

Les personnes intéressées à communiquer sont invitées à envoyer un résumé de leur communication aux deux adresses suivantes: natewinde.sawadogo@yahoo.fr ; carine.baxerres@ird.fr,

Avant le 4 janvier 2020 dernier délai.
Les résumés devront compter 2500 signes (espaces compris) maximum.

Argumentaire de l’atelier :

Le développement des sciences sociales s’est fondé sur une double projection. D’une part l’Europe des lumières s’est très vite caractérisée comme une société industrielle, qui dorénavant n’évoquait la société traditionnelle que comme un vestige du passé. D’autre part, ce qui caractérisait l’Afrique, c’est sa proximité avec les formes « primitives » de la vie sociale. Ce que l’Europe mettait dans les vestiges de son passé, elle en faisait des attributs des sociétés africaines. Dans ce grand partage, la sociologie et l’histoire étaient réservée à l’analyse des sociétés industrielles à tradition écrite tandis que l’anthropologie, elle, devait s’occuper des « sociétés primitives », « sans écriture ». Pourtant, au moment du grand partage disciplinaire comme aujourd’hui, l’Europe et l’Afrique traditionnelle et/ou rurale coexistent avec l’Europe et l’Afrique industrielle et/ou urbaine, la modernité et la tradition n’étant pas toujours là où on les attend. Ce grand partage disciplinaire avec ses implications épistémologiques, théoriques et méthodologiques se corrigent progressivement depuis plusieurs décennies, mais les espaces de discussions permettant ces regards croisées sont encore trop rares.
Nous proposons à travers ce panel l’exercice conjoint de ces regards sur des objets de recherche spécifiques : les médecines et les médicaments, à travers le temps et l’espace en Europe et en Afrique. Deux axes de questionnements organiseront ces échanges : 1) les professions liées à la santé : leurs pratiques, discours, savoirs ainsi que leur structuration, 2) les marchés des médicaments (spécialités ou remèdes) : les produits qu’ils proposent, les acteurs (producteurs comme distributeurs) qui les portent et les régulations qui les encadrent. Les communications présentant des regards de chercheurs africains sur l’Europe, y compris dans ses prolongements coloniaux, sont encouragées.

Responsables de l’atelier : Carine Baxerres (IRD, MERIT) et Natewinde Sawadogo (Université Ouaga II)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.