Activité d’un membre AMADES – Pierrine Didier – « Enquêter à distance en temps de pandémie »

Pierrine Didier (Université de Lyon) « Enquêter à distance en temps de pandémie : une méthodologie participative par le recueil des journaux de confinement écrits »

La communication parlera des outils méthodologiques développés dans le cadre du projet de recherche « Récits Confinés » pendant le premier confinement en France, de leurs apports et de leurs limites. Dans une deuxième partie, seront abordées la fonction structurante et réflexive qu’a eu le projet pour certains participants et pour les chercheurs ainsi que les difficultés à pratiquer l’enquête à distance dans une temporalité partagée avec le sujet étudié et les participants au projet, à savoir ici le confinement et la pandémie.

Ateliers lausannois d’ethnographie

2 & 3 septembre 2021, Université de Lausanne

Faire de l’ethnographie au temps de la « distanciation sociale »

La 6ème édition des Ateliers Lausannois d’Ethnographie propose de réfléchir aux enjeux pratiques et épistémologiques, aux dilemmes, contraintes et éventuelles opportunités qui se posent ou s’imposent aux pratiques de recherche ethnographique dans le contexte de la pandémie de COVID-19. La démarche ethnographique est-elle possible dans un contexte d’injonction de « distanciation sociale » émise par les gouvernements, imposant une distance physique de sécurité, restreignant les déplacements et modifiant en profondeur les « routines » sociales ? La spécificité de la démarche ethnographique repose sur l’immersion in situ, des discussions et de la familiarisation grâce au contact direct avec les participant·es et sur des relations de confiance construites sur un temps relativement long. Ce qui est communément considéré comme étant au cœur de l’enquête ethnographique est devenu problématique, voire impossible, car la « distanciation sociale » agit comme un quasi moratoire (Fine & Abramson 2020) pour toute observation de longue durée sur un terrain d’enquête. En conséquence, la plupart des ethnographes se retrouvent non à enquêter en temps réel sur un terrain et dans un même lieu que les participant·es, mais à observer « de loin » ce qui s’y passe, sans pouvoir utiliser les techniques d’enquêtes qui se sont pourtant avérées pertinentes pour saisir les enjeux sociaux, également en temps de crise. Comment les chercheur·es ont-ils et elles procédé pour entrer en contact et maintenir les liens avec les enquêté·es dans un contexte d’incertitude et parfois dans des situations d’urgence ? Comment ont-ils et elles transformé ou subverti les méthodes habituelles d’observation participante ? Une partie de la vie des enquêté·es s’étant transférée en ligne, est-il possible de mener une recherche ethnographique dématérialisée ? Avec quels outils, quelles techniques et quelles répercussions sur les relations d’enquête, les données récoltées et les modalités de restitution ? Cette 6ème édition des Ateliers vise ainsi à interroger les conséquences de la pandémie en traitant des enjeux pratiques, méthodologiques et politiques auxquels font face les ethnographes dans le contexte actuel.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search