Colloque – Legs pandémiques : santé, guérison et médecine à l’ère de l’esclavage et au-delà

Legs pandémiques : santé, guérison et médecine à l’ère de l’esclavage et au-delà (6-8 octobre 2021)

Tout comme la traite négrière liait les cultures et les populations de quatre continents, elle combinait également des écologies de maladies distinctes. Le manque de populations locales avec une main-d’œuvre exploitable dans les Amériques a forcé une augmentation du nombre d’Africains que les Européens ont forcés à la traite transatlantique des esclaves, ouvrant la voie à des maladies épidémiques et à d’autres problèmes de santé qui ont façonné la vie culturelle, sociale et matérielle de l’Atlantique. esclavage. La guerre génocidaire et les effets destructeurs des maladies épidémiques de l’Afrique eurasienne ont provoqué la quasi-décimation des populations autochtones. La fièvre jaune, virus originaire d’Afrique de l’Ouest tropicale, est devenue un fléau commun dans les ports américains. Les médecins théorisant sur le virus ont développé des stéréotypes raciaux qui postulaient que les personnes d’ascendance africaine étaient intrinsèquement immunisées contre le virus,

S’inspirant des nouvelles orientations convaincantes des études sur l’esclavage ainsi que de notre crise sanitaire actuelle, la conférence du Centre Lapidus 2021 explorera une variété de questions critiques dans l’histoire de la santé, de la guérison et de la médecine à l’ère de l’esclavage atlantique via une combinaison de des conversations d’ouverture, des chats de réservation et des sessions de panel. Cette conférence entièrement virtuelle se déroulera du 6 au 8 octobre 2021.

Consulter l’annonce


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search