Stage – Recherche ethnographique sur la perception des risques sanitaires liés aux sargasses

Recherche ethnographique sur la perception des risques sanitaires liés aux sargasses dans le cadre du Projet SaRiMed (Enjeux SAnitaires des SARgasses pour les RIverains et MEDiation MEDicale) aux Antilles françaises

Master 1 Sciences humaines et sociales (anthropologie/sociologie/sciences politiques/géographie sociale/études environnementales interdisciplinaires).

6 mois, mars à août 2022, UMR AMURE, IUEM-Plouzané ; Faculté de Droit, Economie, Gestion de Brest. (www.umr- amure.fr). 2 mois 1⁄2 à 3 mois à Marie-Galante et 3 mois à 3 mois 1⁄2 sur le site de l’IUEM et/ou en télétravail.

Le Projet SaRiMed (Enjeux SAnitaires des SARgasses pour les RIverains et MEDiation MEDicale) est une recherche- action financée par la Fondation de France, élaborée pour contribuer aux connaissances sur le problème sanitaire dû aux décompositions des algues sargasses sur les littoraux caribéens. Débutée en janvier 2021 pour une durée de 30 mois, SaRiMed réunit une équipe interdisciplinaire composée de spécialistes des sciences sociales provenant de 3 laboratoires de recherche (UMR LC2S et EA AIHP-GEODE / Université des Antilles, et UMR AMURE / UBO), d’associations de riverains, de médecins et d’artistes. L’objectif de SaRiMed est en 1er lieu de collecter par une recherche ethnographique en Martinique et à Marie-Galante (Guadeloupe) des données qualitatives sur les différents parcours préventifs et curatifs des riverains affectés par les décompositions de sargasses. Ces collectes de données prennent en compte les déterminants sociologiques, les pratiques, les représentations et croyances sur les changements environnementaux et la santé, dans un contexte socio-historique, politique et géographique singuliers. Dans un 2ème temps, ils’agira d’analyser ces parcours grâce aux différents regards de l’équipe scientifique et de la société civile, afin de renforcer la visibilité et de favoriser la prise en charge de ce problème de santé publique par des publications/conférences ; et enfin en 3ème lieu, de contribuer à la transmission de ce dialogue avec les riverain.e.s par des productions d’images et de sons et par une production artistique intitulée Océan Brun, réalisée par la compagnie chorégraphique Kaméléonite.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search