AAC – “Entre répression et soin, politiques des drogues en mouvement en Afrique de l’ouest

Appel à communications

‘Entre répression et soin, politiques des drogues en mouvement en Afrique de l’ouest’

Atelier REAF coordonné par A. Desclaux et A.G. Ndione

 

La « War on drugs » lancée en 1971 par le président Nixon a étendu au niveau global la répression face aux drogues. En Afrique, les législations héritées des politiques coloniales qui avaient exploité l’opium et le kif sont alors devenues répressives pour le trafic et la détention de stupéfiants, ménageant une possibilité de soin par injonction thérapeutique rarement pratiquée. A partir des années 2000, les connaissances médicales considèrent la consommation de drogues comme une addiction relevant de soins en santé mentale. En 2014, le Centre de Prise en charge Intégrée des Addictions de Dakar (CEPIAD) commence à délivrer un traitement de substitution (méthadone) et des soins, et à mener des interventions de réduction des risques auprès des consommateurs ; d’autres centres se développent ensuite en Afrique de l’ouest. A l’international, les instances (à l’exception de quelques pays dont la France en 2021) promeuvent alors une approche combinant santé et droits humains et distinguant les consommateurs des fournisseurs. De plus, la légalisation partielle du cannabis (a minima du CBD) dans de nombreux pays souvent producteurs et l’émergence de nouvelles drogues complexifient les approches juridique et médicale.

Ce cadre en mouvement (nouveaux produits en circulation tels que le tramadol, législations en cours de modification, nouveaux services de soins en addictologie, circulation du modèle global de réduction des risques, émergence d’associations de consommateurs…) tend à médicaliser les pratiques autour des drogues, alors que les approches répressives continuent à confondre la consommation et le trafic. Or, les études ethnographiques sur les drogues, peu nombreuses, se sont rarement intéressées à l’axe « répression-soin » qui semble désormais essentiel pour rendre compte du rapport aux drogues, diversifié selon les produits, les sites, et la place des acteurs dans la « vie sociale des drogues ».

Ce panel coordonné par Pr Alice Desclaux (IRD, TransVIHMI) et Dr Albert Gautier Ndione (Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Centre Régional de recherche et de formation de Fann) vise, dans la perspective du Réseau des scientifiques sur les drogues en Afrique Francophone (RESCIDAF, rescidaf.hypotheses.org), à documenter des pratiques sociales qui relèvent de la répression, du soin, ou d’une combinaison de ces deux champs. L’objectif est de montrer les formes et effets locaux du changement de paradigme (soigner au lieu de réprimer), les tensions ou les interprétations conciliantes qui découlent d’injonctions globales ou nationales dans des contextes locaux, concernant divers acteurs de la production, la transformation, la commercialisation, la consommation, la répression, le soin, la législation, les politiques publiques pour les psychotropes illicites. Sont attendues des communications en sciences sociales : anthropologie, sociologie, droit, sciences politiques, économie…

Appel A Communication : Deadline 18 mars

Nous vous invitons à nous faire parvenir vos propositions de communication, comprenant le titre, un résumé (250-300 mots), 5 mots clé, une bio de 3-4 lignes (incluant fonction, établissement, année doctorale, laboratoire de rattachement, projets de recherche, thèmes d’intérêt, etc.).

Merci de nous envoyer vos propositions de communications avant le 18 mars 2022 aux adresses suivantes : alice.desclaux@ird.frndionealbert86@gmail.com

NB : les REAF ne financent pas les frais de déplacement et d’hébergement pour les participants, qu’il s’agisse de responsable d’atelier ou de communicant.e.

Informations sur le site : https://reaf2022.sciencesconf.org (Atelier A8)



Citer ce billet
delphineburguet (2022, 28 février). AAC – “Entre répression et soin, politiques des drogues en mouvement en Afrique de l’ouest. Amades. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b09m

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search