Offre d’emploi – Post-doc anthropologie IRD Montpellier / RDC

Chercheur Anthropologue H/F

 

Annonce en ligne : version FR / version EN

Date limite : 30 avril 2024

 

Sous la responsabilité d’Almudena Mari Saez, anthropologue, chercheure à l’IRD, le poste s’inscrit dans le projet RESTOREID (Restoring ecosystems to stop the threat of (re)-Emerging Infectious Diseases).

Face à une perte de biodiversité sans précédent, les efforts actuels de restauration des habitats sont une occasion parfaite pour mieux comprendre la relation entre l’évolution de la biodiversité et l’émergence de maladies. RESTOREID vise à comprendre comment la restauration des paysages peut permettre de créer des paysages plus « sains » qui atténuent la menace de propagation des maladies zoonotiques. Au sein du projet RESTOREID, nous nous concentrerons sur les actions de restauration dans les espaces à usages multiples, à l’interface entre humains et non-humains. Ces espaces restaurées, doivent en effet remplir différentes fonctions : le rétablissement de certaines populations d’espèces, mais aussi tenir compte aussi des besoins sociaux, économiques et de santé publique. La restauration est conçue donc comme un processus socio-écologique qui intègre divers objectifs, valeurs, pratiques et connaissances. Nous visons à identifier comment la biodiversité des réservoirs et des pathogènes est influencée par les actions de restauration à la fois au niveaux local et régional. La partie sciences sociales du projet RESTOREID vise, entre autres, à étudier les moteurs socioculturels de l’utilisation du paysage et la manière dont les populations perçoivent et s’engagent avec le monde non-humain, et à comprendre les interactions (temporelles) entre humains, animaux et environnement en relation avec le processus de restauration et comment celui-ci contribue à la perception des risques.

 

Vos activités seront les suivantes :

  • Réaliser des enquêtes anthropologiques dans la région de Kisangani, province de la Tshopo, en République Démocratique du Congo.
  • Participer à l’analyse des données collectées, échanger avec des chercheurs d’autres disciplines, développer des analyses anthropologiques, et des analyses interdisciplinaires dans la mesure du possible.
  • Participer à la diffusion des résultats :  décrire, interpréter, rédiger et présenter des résultats de recherche sous forme de rapports d’enquêtes, rapports de suivi des projets,articles scientifiques ou chapitres d’ouvrage et communications orales scientifiques.
  • Proposer et engager des approches socio-historiques, mais aussi une dimension participative de la recherche et s’engager dans la transmission de savoirs (science et société).
  • Contribuer à la formation des étudiants, assistant(e)s de recherche, à l’administration de la recherche et au développement de partenariat et de nouveaux projets de recherche.

 

Conditions particulières d’exercice

Votre future équipe

Vous serez basé à Montpellier et intégrerez l’équipe 3, Cultures locales et santé globale de l’UMI TransVIHMI qui comprend cinq autres chercheurs et un ingénieur d’étude. L’équipe s’investit dans des projets interdisciplinaires qui mêlent biologistes, microbiologistes, virologues, vétérinaires et épidémiologistes de l’unité et d’institutions partenaires comme l’INRB, au sein des équipes internationales.

Des missions régulières sont à prévoir en RDC, notamment en tuilage avec des chercheurs partenaires, membres du consortium RESTOREID.

 

Le profil que nous recherchons

 Vous avez développé les compétences suivantes :

• Maîtrise du français et de l’anglais (oral et écrit) niveau C2.
• La connaissance du lingala ou swahili serait un atout.
• Idéalement une première expérience en matière de rédaction scientifique et de publication.
• Etre intéressé ou avoir une expérience en terme de recherches interdisciplinaires.
• Un fort intérêt ou une expérience dans l’approche One Health.
• Une expérience sur des recherches ayant trait à la maladie à virus Ebola et/ou Monkeypox sera un atout.

 

Vous faites preuves des qualités humaines suivantes :

• Rigueur et autonomie.
• Capacité d’adaptation.
• Aptitude à collaborer dans des équipes interdisciplinaires et dans un contexte international.

 

Vous êtes titulaire d’un Doctorat obtenu  en 2022 ou après en anthropologie sociale, spécialisé dans un des domaines suivants :

• Anthropologie de la santé.
• Anthropologie de l’environnement, Eco-anthropologie, Multispecies ethnography.
• Aire culturelle de l’Afrique centrale (RDC ou pays voisins).

 



Citer ce billet
pierrinedidier (2024, 8 avril). Offre d’emploi – Post-doc anthropologie IRD Montpellier / RDC. Amades. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6n4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search