Conference: INTERROGER LA PARENTÉ AFRICAINE AU REGARD DES TECHNIQUES DE LA REPRODUCTION

Conference:

INTERROGER LA PARENTÉ AFRICAINE AU REGARD DES TECHNIQUES DE LA REPRODUCTION

Véronique Duchesne et Doris Bonnet

schermata-2017-01-23-alle-15-57-11

Organisée par la Société des Africanistes
Jeudi 2 février 2017, 18h00
Musée du quai Branly, Paris

Face à la stigmatisation sociale et aux pressions familiales en cas de stérilité (répudiation, divorce, polygamie), des couples inféconds se tournent vers la fécondation in vitro au sein de cliniques privées. D’autres décident de partir à l’étranger. L’Assistance médicale à la procréation est une nouvelle façon de faire des enfants et donc de faire des parents. Elle révèle l’émergence de l’idée d’un enfant du couple et non plus seulement d’un enfant du lignage. Elle est aussi emblématique d’un contexte africain urbain contemporain où mariage, sexualité, engendrement et parentalité peuvent être dissociés.

schermata-2017-01-23-alle-15-54-11schermata-2017-01-23-alle-15-54-33

Véronique Duchesne, maître de conférences en anthropologie à l’Université Paris Descartes (Sorbonne Paris Cité), est membre du Centre Population et Développement (CEPED, UMR 196). Ses recherches portent sur les circulations et innovations dans le champ de la santé en Afrique subsaharienne et sur la globalisation des « médecines traditionnelles africaines ».

Doris Bonnet, directrice de recherche émérite en anthropologie à l’Institut de recherche pour le Développement (IRD), membre du CEPED (UMR 196), a mené des recherches en Afrique subsaharienne, en particulier au Burkina Faso, et auprès des migrants d’Ile de France originaires d’Afrique à l’hôpital Necker sur l’enfance et la santé.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.