Appel à communication, colloque « La médecine en délibération », Lyon 2018.

ENS de Lyon – 17 et 18 mai 2018

Réunions de concertation pluridisciplinaires sur des cas cliniques, comités d’éthique dans les hôpitaux, commissions des agences sanitaires, groupe de travail pour l’élaboration d’une recommandation médicale, expertises collectives ou réunions de synthèse entre équipes médico-sociales sont autant d’espaces relativement récents dans lesquels des collectifs divers discutent de la médecine. Qu’ils traitent de situations individuelles ou statuent sur des normes générales, édictant parfois des recommandations et des orientations, ces espaces collectifs ont en commun de répondre à une demande d’expertise et de mobiliser des savoirs scientifiques, au premier rang desquels les savoirs médicaux. Ils répondent également à une double exigence de participation (convoquer les représentants des différentes parties prenantes de la question traitée) et de délibération. Les savoirs médicaux se trouvent ainsi soumis à l’épreuve de la délibération dans des espaces collectifs (plus ou moins) élargis, non limités aux seules disciplines médicales et ouverts aux préoccupations sociales, économiques ou éthiques. On peut rapporter l’apparition de ces divers collectifs délibératifs à deux évolutions concomitantes : d’une part, le développement de nouvelles formes de collégialités au sein de la médecine, dans un contexte de division croissante du travail médical qui rend difficile la synthèse des connaissances (Pinell, 2005 ; Cambrosio, Keating, 2006) et d’autre part, la diffusion dans les politiques de santé d’un nouveau principe de légitimité démocratique, reposant sur la participation et la délibération. Qu’est susceptible de produire l’extension à la médecine de cet « impératif délibératif » (Elster, 1999 ; Blondiaux, Sintomer, 2002) ? Quelles formes concrètes revêt-elle ? C’est à ces questions que sera consacré le colloque « La médecine en délibération » qui s’intéressera à la mise en délibération (1), à la formalisation de la délibération (2) ainsi qu’à ses effets sur les prises de décisions (3).

Thèmes:

1. Origines et diversité de la mise en délibération

2. Formalisation et processus de délibération

3. Délibérer pour décider ?

 

Membres du comité scientifique :

Yannick Barthe (EHESS-LIER) ; Daniel Benamouzig (SciencesPo Paris-CSO) ; Isabelle von Bueltzingsloewen (Université Lyon 2-LARHRA) ; Loïc Blondiaux (Université paris 1 – CESSP et CRPS) ; Thomas Bujon (UJM-Triangle) ; François Buton (Triangle, Lyon) ; Jean-Hughes Déchaux (Université Lyon 2 – Centre Max Weber) ; Volonola Raberaharisoa (Mines Paris Tech-CSI) ; Deena White (Université de Montreal, invitée du Collegium de l’UDL).

Membres du comité d’organisation :

Christine Dourlens (UJM-Triangle) ; Gwenola Le Naour (SciencesPo Lyon-Triangle) ; Magali Robelet (Université Lyon 2, Centre Max Weber)

 

Calendrier et contraintes:

Les propositions de communication, d’environ 6000 signes, (de préférence en français ou éventuellement en anglais) sont attendues pour le 4 décembre 2017. Les textes des communications retenues (40000 signes) sont attendues pour le 6 avril 2018. ATTENTION, il arrive que les dates soient repoussées, donc vérifiez l’information à la source.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search