Séminaire de recherche « Technologies reproductives et d’enfantement: Risques, marchés, régulations, violences », Programme 2017-2018, EHESS Paris

SÉMINAIRE DE RECHERCHE « TECHNOREP »
EHESS – 2017-2018

Technologies reproductives et d’enfantement : Risques, marchés, régulations, violences

2e lundi du mois de 13 h à 16 h, du 13 novembre 2017 au 11 juin 2018, à l’Ehess, 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 13.

Argumentaire:

De la conception à l’accouchement en passant par la grossesse, le progrès médical est parvenu à orienter voire façonner en profondeur le  processus d’enfantement dans les sociétés contemporaines, par le biais d’une part des innovations « révolutionnaires » ou de rupture telles que  la PMA-GPA (qui a détaché l’embryon de l’utérus), le diagnostic prénatal (qui a rendu le fœtus « maîtrisable ») ou la contraception hormonale,  et d’autre part, par des technologies, instruments ou médicaments qui, bien que plus anciens ou conventionnels, déplacent eux aussi les frontières entre le naturel et l’artificiel, le moderne et l’archaïque, le biologique et le médical (échographie, césarienne, péridurale). Au croisement des études sociales et culturelles des techniques, de la sociologie de la médicine, et des études sur le genre, ce séminaire de recherche vise à décrypter ces nouveaux paysages reproductifs et d’enfantement modelés par la médecine  à partir de quatre axes principaux. Nous aborderons les trajectoires sociohistoriques de ces différentes techniques, en traçant les continuités, les complémentarités, ou au contraire les concurrences entre elles, et ce dans l’objectif de saisir les voies à travers lesquelles elles se sont généralisées ou rendues « acceptables », souvent de façon cumulée. Nous analyserons les régulations nationales et internationales dont ces innovations font l’objet depuis les dernières décennies, redessinant par là de nouveaux rapports, institutionnels, à la maternité/parentalité,  au genre, au corps, au biologique, au risque, ou encore à l’handicap. Nous passerons au crible les marchés et les logiques industrielles dont elles relèvent et les formes de gouvernement économique  qu’elles donnent à voir. Nous étudierons enfin les critiques ou controverses publiques qu’elles suscitent en termes non seulement éthiques, mais aussi épistémologiques (savoirs féministes/profanes vs savoirs médicaux), sanitaires (e.g. risques iatrogènes de la FIV ou de la pilule contraceptive), et politiques (e.g. débats autour de la place accordée au travail reproductif, aux liens biologiques, ou encore à la sécurité dans les sociétés productivistes et du risque).

Programme:

13  Novembre – De l’accouchement fordiste aux violences obstétricales ? Perspectives anthropologiques et féministes

Marie-Hélène Lahaye (Juriste et auteure féministe), Autour de Accouchement: les femmes méritent mieux (à paraître aux Editions Michalon, 2018)

Mounia El Kotni (University at Albany, Suny), Application de la loi sur les violences obstétricales au Mexique : pour une perspective anthropologique critique du consentement 

11 Décembre – Grossesses imparfaites : histoire et sociologie des techniques de diagnostique d’handicap

 Ilana Löwy (Cermes3), autour de son dernier ouvrage Imperfect Pregnancies. A History of Birth Defects and Prenatal Diagnosis (John Hopkins, 2017)

Isabelle Ville (CEMS-Inserm), Les pratiques de diagnostic prénatal. Ce que les techniques font au care

8 Janvier – Epidémies de césariennes : enjeux Nord-Sud

 Clémence Schantz Inguenault (IRD) : Déconstruire la demande de césarienne à Phnom Penh, Cambodge

Chiara Quagliariello (CEMS/Ehess) : Accouchements déterritorialisés et recours à la césarienne: histoire de la naissance à Lampedusa (Italie)

12 Février –Techniques d’aide à la procréation : entre science et marché

 Anne-Sophie Giraud (Queen Mary University of London), « Safe, reliable and efficient »: interroger la notion d évidence à travers le cas du Time-Lapse en FIV

Virginie Rozée (INED), Les paradoxes genrés de la gestation pour autrui en Inde.

12 Mars – Gouverner l’accouchement par le risque et par le droit

 Solène Gouilhers (Université de Lausanne), Gouverner l’accouchement par le risque : cartographie des surveillances, de l’hôpital au domicile, en Suisse

Marianna Marques Pulhez (Universidade Estadual de Campinas), Les défis de la construction de la catégorie de Violence Obstétricale au Brésil

9 Avril – Travail reproductif et féminisme

Laëtitia Negrié et Béatrice Cascales (auteures), autour du livre L’accouchement est politique (Eds. L’Instant Présent, 2016)

Marie Mathieu (Cresppa), L’encadrement institutionnel de l’avortement en France et au Québec. Des théâtres de la bienveillance aux scènes de l’ambivalence.

14 Mai –  Technologies d’infertilité : débats et régulations

 Kylie Baldwin (De Montfort University), Individualising gendered fertility risk: the case of new fertility monitoring and extension technologies

Sezin Topçu (Ehess), Rupture or Continuity? Surrogacy Debate and Technological Motherhood in Turkey

11 Juin – Matières reproductives et bio-économies

Séance en cours de programmation

 

Programme téléchargeable ici: programme séminaire Technorep, 2017-18

 

Renseignements et inscription

 Ce séminaire de recherche mensuel s’adresse aux étudiant.e.s en master (M1-M2) et aux doctorants, ainsi qu’aux collègues-spécialistes. Il est également ouvert aux auditeur.ices libres.

Pour vous inscrire au séminaire (et le valider si vous êtes masterant.e), merci d’envoyer un mél à : chiara.quagliariello@ehess.fr.

Pour les modalités de validation et le rendu final, merci de contacter: sezin.topcu@ehess.fr, chiara.quagliariello@ehess.fr, lowy@vjf.cnrs.fr.

Site web du séminaire :  https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/1649//

Pour suivre les actualités du projet ANR Hypmedpro (et du séminaire) : https://hypmedpro.hypotheses.org/about

 

Responsables:

Sezin Topçu, chargée de recherche au CNRS (IMM-CEMS-EHESS)
Chiara Quagliariello, postdoctorante au CEMS (IMM-EHESS)
Ilana Löwy,  directrice de recherche à l’INSERM (CERMES3)

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *