Offre d’emploi : Chargé d’études qualitatives / Enquêteur (H/F)

Présentation du projet de recherche

La recherche-action mise en oeuvre par le Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers d’origine professionnelle dans le Vaucluse (GISCOP 84, en cours de création) part d’une alerte sanitaire lancée par les médecins du service d’Oncologie-Hématologie du Centre hospitalier d’Avignon (CHA) qui notent une augmentation de l’incidence des cancers hématologiques (leucémies, lymphomes, myélomes), ainsi qu’un rajeunissement des patients au diagnostic. Or, les expositions professionnelles et environnementales subies par les patients atteints de ces cancers sont peu ou pas explorées.

S’appuyant sur les méthodes éprouvées par le Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Cancers d’Origine Professionnelle en Seine Saint-Denis (GISCOP 93), le GISCOP 84 poursuit trois objectifs : connaître les activités de travail exposées à des cancérogènes ainsi que les expositions subies dans l’environnement résidentiel des patients ; faciliter l’accès au droit à la reconnaissance et à la réparation des cancers professionnels pour les personnes concernées et contribuer à la prévention des situations d’exposition pour réduire les risques cancérogènes au travail.

L’enquête mise en place part des cas incidents de cancers hématologiques et se déroule en trois temps, dans lesquels interviendra le/la chargé.e d’études :

1. La reconstitution des parcours professionnels et résidentiels des patients

Les enquêteurs de l’équipe (sociologues et médecins) réalisent un entretien biographique semi-directif approfondi avec chacun des patients ayant consenti à participer à l’enquête. Les parcours professionnels des patients sont reconstitués le plus finement possible, avec une attention particulière aux activités réelles de travail. Un compte-rendu de ces parcours est rédigé par les enquêteurs et présenté au collectif d’experts.

2. L’expertise pluridisciplinaire des parcours professionnels

Une fois par mois, le collectif pluridisciplinaire d’experts (médecins du travail, ingénieurs de prévention, ergotoxicologues, sociologues, travailleurs-experts, etc.) examine les comptes-rendus de parcours professionnels des patients et identifie et caractérise les éventuelles expositions à des produits et procédés cancérogènes dans les activités et environnements de travail des patients. A partir des expositions retenues, les experts se prononcent sur l’orientation possible de chaque patient vers les démarches de déclaration en maladie professionnelle.

3. Le suivi des démarches de déclaration en maladie professionnelle

Les patients éligibles, s’ils souhaitent engager les démarches de déclaration en maladie professionnelle, sont accompagnés par un membre de l’équipe dans les démarches administratives auprès de son organisme d’assurance-maladie pour la reconnaissance en maladie professionnelle et l’obtention d’une réparation à ce titre. Un volet de notre enquête étudie le déroulement de ces démarches pour identifier les obstacles dans ce processus, dans le double but de comprendre et de réduire les inégalités d’accès à ce droit.

Description du poste

Missions :

  • Réalisation d’entretiens de reconstitution des parcours professionnels et résidentiels auprès des patients atteints de cancer hématologique
  • Rédaction de comptes-rendus d’entretiens, de résumés d’expertise et de courriers aux patients
  • Organisation et co-animation de réunions (séances du collectif d’experts, réunions d’équipe)
  • Appui à la recherche de financements
  • Participation aux activités de recherche en cours

Poste basé à : Avignon et sa région.

Déplacements fréquents: permis B requis, véhicule personnel souhaité (déplacements pris en charge).

La personne sera intégrée dans l’équipe pluridisciplinaire du groupe de recherche avec des échanges réguliers avec les assistantes sociales, les chercheurs et l’équipe médicale.

Définition du profil

Formation : niveau Bac + 5 ou doctorat

• sciences humaines et sociales (sociologie, anthropologie, sciences politiques, psychologie sociale…)

ou

• ingénieur.e (santé & sécurité au travail, agronomie, environnement, etc.), avec une expérience pratique des méthodes qualitatives en sciences sociales

Compétences + expériences requises :

  • Expérience solide dans le domaine des études qualitatives ET la conduite d’entretiens individuels
  • Bonne pratique de l’outil informatique
  • Connaissances + expérience dans les domaines santé / travail / environnement
  • Compétences supplémentaires intéressantes :
    •  maîtrise d’outils de traitement statistiques / de gestion de bases de données
    •  connaissance du tissu productif du Vaucluse / de la région d’Avignon
    •  maîtrise de la langue arabe

Qualités requises :

  • Aisance relationnelle
  • Capacités d’écriture et de synthèse
  • Capacités d’animation et d’organisation
  • Rigueur, autonomie et curiosité
  • Goût pour le travail en équipe
  • Modalités du contrat et de candidature :

CDD à temps plein (ou à 80% ETP) remplacement dans le cadre d’un congé maternité

Date de prise de poste souhaitée : 1er février 2018

Durée du contrat : 6 mois (prolongement éventuellement possible, mais incertain, notamment pour cause d’incertitude de financements)

Rémunération : niveau ingénieur.e d’études ou ingénieur.e de recherche, selon qualification/expérience (grilles de salaire de l’EHESS)

Merci d’adresser CV et lettre de motivation DÈS QUE POSSIBLE à Moritz Hunsmann : moritz.hunsmann@cnrs.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search