Offre d’emploi de 3 mois, niveau master 1 ou 2, étude Fos EPSEAL, Marseille

Le Centre Norbert Élias pour l’équipe Fos EPSEAL recrute un.e Master 1 ou 2 en sociologie/anthropologie
Contrat de 3 mois dans une équipe interdisciplinaire : sociologie, anthropologie, épidémiologie
(CDD de 3 mois, septembre Octobre 2018-novembre 2018, Marseille)

Étude participative en santé environnement ancrée localement : comparaison du front industriel de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône et d’une zone témoin.

Equipe d’accueil :
La directrice scientifique du projet est Barbara Allen sociologue et professeur (Virginia Tech University, États-Unis), spécialiste de la sociologie des sciences. Barbara Allen est directement assistée dans la mise en oeuvre du projet dans son volet opérationnel et scientifique par Johanna Lees, socio-anthropologue. Yolaine Ferrier anthropologue est membre de l’équipe. Elle réalisera les enquêtes sur le terrain aux portex à porte, participera au groupe de travail et aura en charge le volet communication du projet. Alison Cohen, épidémiologiste du projet de l’Université de Californie Berkeley assurera la transmission des données épidémiologiques et des outils statistiques au postdoctorant(e) recruté.

L’équipe Fos EPSEAL est localisée entre la région PACA (Marseille) ainsi que les États-Unis. A cet égard, le master 2 devra être localisé sur le terrain d’enquête ou près de celui-ci, à Saint Martin de Crau.

Description du projet :
Les méthodes participatives en santé environnement se sont développées au croisement des questions de justice environnementale et de sociologie des sciences dès le début des années 90 aux États-Unis. En France, face à une question de santé environnementale, ces méthodes inspirées de la popular epidemiology et de la street science ne sont en revanche que très peu mobilisées, du fait d’un fonctionnement très centralisé des sciences réglementaires et de l’expertise scientifique en santé publique.

C’est dans ce contexte que l’équipe du projet Fos-Epseal s’est intéressée aux questionnements des habitants riverains de la zone industrialo-portuaire de Fos (ZIF), dans la région de Marseille, concernant les impacts sur leur santé des polluants générés par une activité industrielle intensive de plus de 40 ans. Bien que de nombreuses études aient été réalisées par les administrations en charge de la protection de la santé et de l’environnement depuis plus de 20 ans, leurs résultats, souvent non conclusifs et difficiles d’accès en raison de leur caractère technique mais aussi de leur non publication, n’ont pas permis de répondre de manière systématique et précise à ces questionnements.

Une première étape de recherche a consisté à adapter au contexte français les méthodologies mises au point aux Etats-Unis afin de conduire une enquête sanitaire transversale, participative et ancrée localement sur un échantillon aléatoire d’habitants de deux villes situées au bord de la ZIS. Plus de 800 répondants ont ainsi pu documenter leurs préoccupations environnementales, expositions professionnelles et résidentielles, état de santé et éventuels engagements citoyens. Les résultats ont été analysés de manière participative en collaboration avec les habitants et d’autres acteurs locaux à l’occasion de 40 groupes de travail.
Le projet se poursuit désormais dans le cadre d’une seconde phase qui va permettre de reproduire l’étude au sein d’une zone témoin, hors de ce front industriel. Le projet, interdisciplinaire par construction, va nécessiter de mobiliser les compétences d’un.e socio-anthropologue qui travaillera au sein d’une équipe pluridisciplinaire mobilisant des méthodes mixtes, quantitatives et qualitatives, dans l’analyse de ce matériau.

Travail à réaliser :
Le travail du de la sociologue ou anthropologue sera réalisé en collaboration étroite avec l’équipe. L’équipe de socio-anthropologue coordonne le recueil d’informations sur le terrain et donne la feuille de route des analyses épidémiologiques à produire, elles-mêmes en lien avec les problématiques relevées sur le terrain et dans la littérature scientifique. Il est attendu du sociologue ou anthropologue recruté outre le fait de réaliser les enquêtes de terrain, qu’il/elle aiguille et participe à la réflexion de l’équipe de socio-anthropologue en lien avec les problématiques en santé environnement dans un bassin industriel et qu’il/elle apporte ses analyses de terrain quant à la passation des questionnaires.
Le travail du/de la sociologue ou anthropologue consistera dans le recueil de données sur le terrain aux portes à porte grâce à l’outil qualtrics. Il s’agit, selon une méthode éprouvée en épidémiologie, de taper de manière aléatoire aux portes des habitants d’une ville, ici Saint Martin de Crau, afin de leur faire passer un questionnaire en santé environnement.
La personne recrutée devra également réalisée des notes de terrain et pourra alimenter la réflexion collective à partir de ses données et de l’expérience directement issue du terrain.
Le recueil de nouvelles informations par questionnaires débutera le 1er septembre 2018.
Le travail du/ de la socio-anthropologue s’articulera ainsi autour des activités suivantes :
-Réalisation du recueil des données sur le terrain, via l’enquête par questionnaire
-Réalisation de données de terrain qualitatives
-Participation à la réflexion collective quant à son expérience sur le terrain

La personne recrutée devra participer au séminaire de santé environnement organisé par l’équipe du 12 au 15 juin 2018.

Profil recherché :
Master 1 ou 2 en sociologie ou anthropologie
Intérêt pour le travail en interdisciplinarité en lien avec l’épidémiologie
Intérêt pour les questions de justice environnementale et de sociologie de la connaissance
Intérêt pour l’épistémologie des sciences
Connaissances en épidémiologie relatives aux enjeux de santé publique dans les bassins industriels
Autonomie de travail et capacité d’organisation
Réactivité
Capacité de communication et travail en équipe
Anglais bon niveau oral et écrit, bilingue apprécié

Type de contrat :
Contrat à durée déterminée (3 mois) à temps plein à pourvoir à partir du 1er Septembre 2018.
Le/la candidat.e retenu.e devra également se rendre disponible pour 4 journées de formation aux méthodes de recherche participatives, formation qui se déroulera du 12 au 15 juin 2018 à Marseille.
Le Master 2 devra impérativement avoir soutenu son master 2 et ne pas être (encore) inscrit en thèse ou à l’université afin de pouvoir être rémunéré.

Recrutement:
Les candidats devront envoyer leur lettre de candidature et leur lettre de motivation. A la suite d’une présélection par l’équipe de recherche un entretien sera réalisée avec Johanna Lees en charge de la mise en oeuvre du projet.

Rémunération :
En fonction du niveau d’expérience et des grilles du CNRS

Localisation :
Centre Norbert Elias
2 rue de la vieille charité
13 002 Marseille
Aix Marseille Université – Fondation IMéRA
2, Place Le Verrier
13004 Marseille, France

Contacts : Barbara Allen, directrice scientifique du projet (in English) : ballen@vt.edu
Johanna Lees, socio-anthropologue, en charge de la mise en oeuvre du projet et du volet scientifique sciences sociales (en français): fosepseal@gmail.com

Pour une description plus complète du projet, voir le carnet de recherche : https://fosepseal.hypotheses.org/

Télécharger l’offre d’emploi: recrutement enquête EPSEAL


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *