Colloque: hygiène et santé en Bas-Languedoc oriental du XVIIIe siècle aux lendemains du premier conflit mondial.

 

Du 18 au 20 octobre 2018
Archives départementales du Gard, 365 rue du Forez, 30000, Nîmes

 

Organisé par la Société d’Histoire Moderne et Contemporaine de Nîmes et du Gard en collaboration avec la ville de Nîmes, le conseil départemental du Gard, l’université de Nîmes, l’EA CHROME et les Villégiales.

 

Du siècle des Lumières, qui fut aussi celui de Lavoisier et des topographies médicales, aux lendemains du premier conflit mondial, quels furent, dans le Bas-Languedoc oriental caractérisé par la présence des zones montagneuses, littorales (étangs et marais) et des plateaux des garrigues, les grands problèmes sanitaires auxquels fut confrontée la population ? Quelles solutions reçurent-ils ? Parce que les sociétés vivent dans un environnement qui exerce nombre de contraintes et procure simultanément maints avantages, l’étude de leur médicalisation  progressive, avec le développement de l’hygiène individuelle et collective, l’amélioration des conditions de vie, les progrès de la médecine sous ses divers aspects, conduit à mener une réflexion sur le plan local et régional – l’amphithéâtre languedocien – sur deux siècles.

 

PROGRAMME

Jeudi après-midi  18 octobre

14 h.-14 h.30 : Accueil des participants

14 h.30-15 h. : Discours officiels

Un siècle des Lumières fondateur

Président : Stéphane Durand, professeur d’histoire moderne, université d’Avignon et des pays du Vaucluse

15 h.-15 h. 30 Simone Mazauric : Les médecins et chirurgiens nîmois, pionniers de l’inoculation variolique au XVIIIe siècle.

15 h. 30-16 h.  Nicolas Vidoni : Une police sanitaire urbaine ? Le cas de Montpellier au XVIIIe siècle.

Discussion Pause

16 h. 30-17 h. Sylvain Olivier : Médicalisation, hygiène et risque sanitaire dans les campagnes lodévoises au temps des Lumières.

17 h.-17 h. 30 Élias Burgel : La perception pathologisante des lagunes languedociennes à travers les récits et guides de voyage (XVIIIe-XIXe siècles).

17 h. 30-18 h. Pierre-Étienne Stockland, La police du marché des remèdes dans le Bas-Languedoc au XVIIIe siècle.

Discussion

Vendredi matin 19 octobre

À la découverte du faubourg Saint-Antoine

9 h. 15-12 h.    Visites en collaboration avec l’association Passionnément patrimoine sous la conduite de Mmes Francine Cabane et Danièle Jean

Vendredi après-midi 19 octobre

Faire face aux épidémies et aux fléaux sociaux

Président : Raymond Huard, professeur émérite d’histoire contemporaine, université de Montpellier

14 h. 30-15 h. Emma Ringuelet : Nîmes face à la peste de 1720 : la politique sanitaire mise en œuvre selon l’Histoire civile, ecclésiastique et littéraire de la ville de Nîmes de Léon Ménard (1744-1756).

15 h.-15 h. 30 Robert Chamboredon : Des topographies médicales « gardoises » (Fin XVIIIe siècle-début XIXe siècle).

15 h. 30-16 h. Armand Cosson : Epidémie et société. Le choléra à Nîmes en 1835.

Discussion Pause

16 h. 30-17 h. Stéphane Le Bras : Le vin contre l’alcool. La lutte antialcoolique dans une région viticole de masse (années 1870-années 1910).

17 h.-17 h.30 Odon Abbal : Préserver la santé du soldat : la fièvre typhoïde dans les casernes du Languedoc oriental à la fin du XIXe siècle : patriotisme, prophylaxie et politique municipale.

Discussion

Samedi matin 20 octobre

Les miasmes industriels et urbains

Présidente : Simone Mazauric, professeur émérite de philosophie et d’histoire des sciences, université de   Lorraine

9 h.-9 h. 30 Jonathan Barbier : La méthode Raspail et le Midi de la France.

9 h. 30-10 h. Théo Vicente : L’usine de produits chimiques de Salindres ou un fleuron de l’industrie française au XIXe siècle : entre industrialisation, oppositions locales et scandales sanitaires (1855-1880).

Discussion Pause

10 h. 30-11 h. Claire-Lise Creissen : Lieux, chalets de nécessité, water closets, vespasiennes etc. Répondre aux besoins naturels des citadins de la ville d’Alès au XIXe siècle.

11 h.-11 h. 30 Michel Baudat : La ville hygiéniste, un aspect méconnu d’Arles au XIXe siècle.

11 h. 30-12 h. Francine Cabane : Touchée aux poumons : Nîmes (1870-lendemains du Premier Conflit mondial).

Discussion

Samedi après-midi 20 octobre

Les pratiques culturelles et familiales

Président : Sylvain Olivier, maître de conférences en histoire moderne, université de Nîmes

14 h. 30-15 h. Séverine Parayre, Hygiène et santé en Bas-Languedoc au XIXe siècle : implication et actions éducatives des instituteurs ruraux.

15 h.-15 h. 30 Roland Castanet : Sauvez les corps, sauvez les âmes. Des bains de mer à Sète (XIXe – XXe siècles)

Discussion Pause

16 h.-16 h. 30 Lisa Bertrand, Danielle Bertrand-Fabre : Régime alimentaire méditerranéen et pratiques de santé : la famille Foncin à Montpellier au milieu du XIXe siècle 16 h. 30-17 h.

Michèle Pallier, Pratiques médicales au XIXe siècle dans une famille nîmoise d’après la correspondance d’Adèle Dumas.

17 h.-17 h. 30 Cédric Maurin : L’hygiénisme politique d’un Languedocien : Théophile Roussel (1816-1903).

Discussion

Discours de clôture

 

Comité scientifique

Mme Simone Mazauric, professeure des universités émérite
Michel Cazaban, médecin hygiéniste au CHU de Nîmes
Robert Chalavet, directeur honoraire de centre hospitalier
Robert Chamboredon, professeur de chaire supérieure honoraire
Raymond Huard, professeur des universités émérite
Sylvain Olivier, maître de conférences à l’université de Nîmes


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.