Parution: Materia medica. Savoirs et usages des médicaments aux époques médiévales et modernes

 

Édité par: Philip RIEDER, François ZANETTI
Collection: Rayon Histoire de la Librairie Droz
31/10/2018
Format :160 x 240 cm
Nombre de pages :312
ISBN :978-2-600-05878-0
Prix : 29 €

 

Remède qui « se prend par la bouche, ou qui s’applique par dehors pour la guérison », le médicament occupe une place essentielle dans les soins du corps et de l’esprit avant la biomédecine. Alternativement soutien face aux difficultés quotidiennes et source d’espoir en cas de malaise inquiétant, entre le XIe et la fin du XVIIIe siècle, il est produit et consommé dans des espaces privés et publics, réinvesti sans cesse par des malades comme des soignants. Placé dans cet ouvrage au centre de l’investigation historique, le médicament révèle des appropriations culturelles et des réalités sociales complexes. Ce livre propose une série d’études qui interrogent à la fois les sources d’autorité et les modalités de justification qui permettent de redéfinir sans cesse ce qu’est un médicament reconnu dans une communauté, de retrouver la rationalité de produits apparemment fantastiques, d’interroger les liens entre culture savante et culture orale, de reconsidérer la réception faite à des nouveautés et de reconstituer les lieux de son élaboration, son économie, son appropriation en fonction du genre et sa place centrale dans l’histoire des métiers de la santé.

 

Sommaire

 

Introduction

Médicaments composés entre contraintes des corps et spécificités des remèdes : attitudes de Rhazès, Avicenne et Averroès – Mehrnaz Katouzian-Safadi et Younes Karamati 

Les médicaments dans les savoirs et les pratiques du médecin
Classer et choisir les remèdes selon leurs propriétés
La présentation des propriétés spécifiques : l’exemple de l’attraction et de la purge
Le remède composé : un risque parfois nécessaire
Classement et recettes de composés : les cas des hiéras et des thériaques
Corriger harmonieusement grâce aux succédanés (al-abdāl)

Le médicament au coeur de la relation médecin/patient chez Gilles de Corbeil – Mireille Ausécache 

La recherche de l’efficacité thérapeutique
Hiérarchie sociale et thérapeutique
Médicament et rémunération

Les remèdes pour animaux dans l’Occident médiéval (XIIe-XVe siècles) – Mickaël Wilmart 

Médecine vétérinaire, médecine humaine : des frontières incertaines
Des traitements différenciés
Des recettes à la pratique : une adaptation nécessaire

De l’apothicaire à la maison : la distribution des médicaments au bas Moyen Âge à partir du cas de la maison nobiliaire des de Tous (Valence, 1446) – Carmel Ferragud et Carles Vela Aulesa 

Étude de cas : l’affaire Macià Martí vs. Jofre de Tous
Les acteurs de la relation thérapeutique
Les médicaments et leurs usages
Une question de prix

La pharmacie du mélancolique : à propos de quelques médicaments mélanagogues en usage à la fin de la Renaissance – Radu Suciu

La pharmacopée de la mélancolie
L’enseignement de l’échec

L’introduction du quinquina dans la médecine européenne : un choc culturel au XVIIe siècle – Olivier Lafont 

L’arrivée par l’Espagne
Le tour d’Europe du quinquina
Le retournement progressif de situation
Traces de l’importance de la diffusion du quinquina

Les querelles autour des remèdes chimiques et exotiques dans la littérature du xviie siècle : enjeux philosophiques et professionnels – Cécile Floury-Buchalin 

La diffusion précoce de remèdes suspects : remèdes chimiques et substances lointaines
Providence divine et sagesse de la nature de la dépravation au risque de l’hétérodoxie
Les « inventions de charlatans et marchands estrangers »

Formules domestiques : pratiques genrées de la compilation de recettes médicinales (fin XVIIe siècle – début XIXe siècle) – Nahema Hanafi 

Les pratiques brouillonnes : variété documentaire et accumulation spontanée
Les livres de raison : instruments de transmission et prééminence masculine
Les livres de recettes : listes de formules et ouvrages à plusieurs mains

Le marché des remèdes antivénériens et les docteurs régents de la Faculté de médecine de Paris au xviiie siècle – Isabelle Coquillard 

Entrée des docteurs régents sur le marché vénérien
L’appropriation académique des stratégies commerciales
Les attentes d’une clientèle diverse
La Faculté à la croisée des chemins
La police médicale : de nouveaux horizons d’intervention

Innovation thérapeutique et autorité médicale : l’électricité au XVIIIe siècle – François Zanetti 

Propriétés et indications
Posologie et remèdes auxiliaires : l’affirmation professionnelle des médecins
Modalités problématiques de l’évaluation : l’hôpital en question

La figure de l’apothicaire (1500-1800) : Artisan, entrepreneur et soignant – Philip Rieder 

Apothicaire et savoirs
Un praticien sous contrôle
Marchand, entrepreneur, fortune
La boutique et la consommation
L’apothicaire, un soignant ?
Conclusion : l’apothicaire et la demande sociale

Bibliographie 
Sources imprimées 
Études 
Index des noms propres 

 

Plus d’informations ici


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.