Categories
appels à candidature

Appel à candidature: Volontaire International – Accompagnement des recherches en SHS sur le COVID-19

Affectation structurelle:

Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

L’Institut de Recherche pour le Développement est un établissement public français à caractère scientifique et technologique (EPST) qui intervient depuis plus de 60 ans dans les pays du Sud. Il est placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et des Affaires étrangères.

Ses activités de recherche, d’expertise, de valorisation et de formation ont pour objectif de contribuer au développement économique, social et culturel des pays du Sud. Près de 40% des effectifs de l’Institut sont affectés à l’étranger et en Outremer.

L’Unité mixte Internationale Transvihmi étudie principalement l’infection par le VIH et les maladies infectieuses émergentes au  Sud  et  leurs  conséquences  pour  les  populations,  notamment  hépatites,  tuberculose,  Ebola.  Autour  de  cette  unité́ thématique, l’UMI mène des travaux de recherches transversales pluridisciplinaires associant virologie, parasitologie, clinique, épidémiologie, santé publique et sciences sociales. LUMI est engagée dans la recherche sur le COVID19 au travers de plusieurs projets et programmes.

Affectation  géographique:

Sénégal – CRCF

DESCRIPTION DU POSTE

Contexte

L’UMI TransVIHMI développe de longue date dans une approche pluridisciplinaire des maladies infectieuses (VIH, tuberculose, maladies tropicales négligées) essentiellement en Afrique de l’Ouest et du Centre et en Asie du SudEst. L’épidémie d’Ebola de 201416 en Afrique de l’Ouest a conduit l’unité à ouvrir son champ thématique aux épidémies émergentes, et en 2020 au COVID-19.

Au Sénégal, TransVIHMI est basée au Centre Régional de Recherche et de Formation à la prise en charge du VIH et des maladies associées (CRCF) à l’hôpital de Fann, une équipe mixte rassemble des chercheurs surtout en santé publique et sciences sociales. Les projets de recherche en cours couvrent divers thèmes (accès aux traitements et à la couverture médicale universelle, traitement social et médical des addictions, socioanthropologie des soins et des professions de santé, acceptabilité de l’auto-test pour le VIH, circulation des informations sur le COVID dans les médias et réseaux sociaux, etc). Un nouveau projet CORAFMOB porte sur les mobilisations communautaires dans la réponse au COVID-19 au Sénégal et au Burkina Faso. L’objectif de ce projet est de documenter l’engagement associatif, son apport au traitement des personnes et à la gestion de l’épidémie, de préciser les logiques d’intervention et les contraintes des acteurs communautaires ainsi que leurs perceptions de la réponse à l’épidémie. Le projet, coordonné à Dakar, est réalisé sur deux pays. Le VIA bénéficiera d’un environnement de recherche stimulant dans une équipe dynamique et solidaire.

Mission

Sous la direction de Pr A. Desclaux, anthropologue de la santé, le (la) VIA interviendra en soutien 1/ aux activités de recherche en sciences sociales en cours et 2/ aux échanges entre chercheurs et acteurs communautaires dans les deux pays et entre les deux pays concernés par le projet CORAFMOB.

Activités

Le (La) VIA aura notamment à :
Réaliser ou superviser des enquêtes socio-anthropologiques
Participer au suivi et à l’analyse des données collectées ainsi qu’à la rédaction des résultats de recherche sous forme de rapports d’enquêtes, d’articles ou de chapitres d’ouvrage
Accompagner les activités de formation en sciences sociales : animation au sein de l’équipe (1) en méthodologie de la recherche et atelier d’écriture et (2) sur les sciences sociales des épidémies
Proposer et engager des approches innovantes pour renforcer les échanges avec le secteur communautaire voire la dimension participative de la recherche
Développer des techniques et approches adaptées à l’objet de recherche (vidéo, écritures croisées, blog)

Compétences

Connaissances en socio-anthropologie de la santé.
Bonne maitrise de l’anglais.
Expertise en logiciels (traitement de texte, réseaux sociaux, outils internet).
Connaissances en approches audiovisuelles et animation scientifique numérique non obligatoires mais appréciées.
Capacités de rédaction scientifique et ouverture vers les nouvelles formes d’écriture.

Profil

Formation

Master ou doctorat en socio-anthropologie de la maladie.
Une compétence sur l’aire culturelle (Afrique de l’Ouest ou du Centre) et une formation complémentaire en santé publique seraient souhaitables. Une connaissance de l’engagement associatif sera un atout supplémentaire.

Aptitudes

Intégration et adaptation dans des milieux sociaux nouveaux. Bonne capacité à travailler en équipe.
Sens de l’organisation et de la planification.
Capacité à dialoguer avec des disciplines différentes. Engagement dans le secteur associatif.
Capacité de synthèse.
Qualités rédactionnelles.
Pédagogue.

Environnement

Poste en expatriation (Dakar, Sénégal) Localisation au CRCF (à titre indicatif : 9h – 17h) Participation à des enquêtes de terrain.
Travail sur poste informatique et participation à des réunions, des missions.

Conditions  d’éligibilité  au  VIA :  La  date  de  naissance,  l’adresse  permanente  et  le  numéro  Civiweb  doivent  être impérativement mentionnés sur le CV

Nationalité d’un pays de l’Union Européenne
moins de 28 ans à l’inscription sur
civiweb
moins de 29 ans au démarrage du
contrat

Envoyer votre dossier de candidature (CV et lettre de motivation) à alice.desclaux@ird.fr et recrutement.dr-occitanie@ird.fr

Lien vers l’annonce

Categories
appels à candidature Emploi Non classé

Appel à candidature: poste Volontariat International en Administration – anthropologie et COVID

Affectation structurelle:

Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
Référent  scientifique  incontournable  sur  les  grands  enjeux  du  développement  et  organisme  pluridisciplinaire  reconnu internationalement, l’Institut de recherche pour le développement est un établissement public français placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et de celui de l’Europe et des affaire s étrangères. Il porte depuis plus de 75 ans, une démarche originale de recherche, d’expertise, de formation et de partage des savoirs au bénéfice des territoires et pays qui font de la science et de l’innovation un des premiers leviers de leur développement. Près de 40% des effectifs de l’Institut sont affectés à l’étranger et en outremer.

Unité Mixte Internationale – 233 TransVIHMI – Recherches translationnelles sur le VIH et les maladies infectieuses
L’UMI 233 étudie principalement les spécificités de l’infection par le VIH au Sud et ses conséquences pour les populations. L’impact du VIH sur les autres endémies infectieuses tropicales fait que le champ des recherches aborde aussi la problématique des co-infections (hépatites, tuberculose) et d’autres maladies tropicales négligées telles que les filarioses et plus récemment l’infection par le virus Ebola. Autour de cette unité́ thématique, et cela depuis sa création il y a près de 20 ans, l’UMI 233 mène des travaux de recherches transversales pluridisciplinaires associant virologie, parasitologie, clinique, épidémiologie, santé publique et sciences sociales.

Affectation géographique:

Yaoundé – Site ANRS-Cameroun DESCRIPTION DU POSTE

Contexte

Le poste est basé au Site ANRS-Cameroun, centre de coordination des activités de recherche dans le domaine de la lutte contre le sida et les hépatites virales en appui au programme national de lutte contre le sida du MINSANTE et financé par l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS, France) intégré dans la politique et le système national de santé du Cameroun. Le centre est situé à l’Hôpital Central de Yaoundé, il accueille des étudiants, des chercheurs, des enseignantschercheurs, des professionnels de santé, des associations de personnes vivant avec le VIH et leur apporte une infrastructure administrative, scientifique et logistique. Il est placé sous la responsabilité conjointe d’un Coordonnateur Sud, Pr AnneCécile Bissek et un Coordonnateur Nord, Pr Éric Delaporte. Les recherches menées relèvent de diverses disciplines (épidémiologie, virologie, recherche clinique, santé publique, sciences sociales) dans une démarche interdisciplinaire, combinant recherche théorique et appliquée (pour améliorer la prévention, la prise en charge et l’accès aux traitements efficaces, mieux tolérés et abordables).

Mission

Le ou la VIA aura pour principale mission d’assurer le rôle de « Chargée de projet CORAFCAM : Appui aux enquêtes et analyses comparées » dans le cadre du projet CORAFCAM « Coronavirus Anthropologie Afrique : Cameroun » 2020-2021. Ce projet fait partie du programme ARIACOV (Appui à la Riposte au CVID en Afrique) AFD-IRD. L’ensemble du projet CORAF, également développé au Bénin, au Sénégal et au Burkina Faso, a pour objectif de produire des connaissances sur les informations diffusées par les médias (médias traditionnels, médias en ligne et réseaux sociaux), leurs interprétations, leurs effets sociaux et les adaptations induites, afin d’éclairer la riposte contre le COVID19. Le poste comprend une composante d’organisation des enquêtes et suivi des données, une composante de dispensation de formation lors d’ateliers, et une composante de coordination des analyses des données et rédaction scientifique. Le ou la VIA mènera ces activités sous la coordination de Dr Marie Varloteaux (coordination Projet CORAFCAM Centre ANRS) et Pr Alice Desclaux (coordination Projet CORAF).

Durée du poste

Le poste est à pourvoir dès ouverture et après finalisation des formalités administratives. La durée est de 1 an.

Activités

Participer à la définition des cadrages théoriques, des thèmes, des méthodes et outils d’enquête dans CORAFCAM. Participer aux enquêtes, à leur coordination, à l’organisation et au suivi du recueil des données.
Gérer le plan de travail avec élaboration d’un calendrier prévisionnel en fonction des tâches.
Organiser les procédures de suivi et contrôle de la qualité des données.
Participer à la définition du plan d’analyse et à l’organisation et au suivi des analyses intra-pays et inter-pays. Mettre en place une page ou un site web de restitution des résultats du projet.
Encadrer les chercheurs juniors pour la rédaction d’articles scientifiques, d’articles grand public et de notes stratégiques. Participer à la dispensation d’une formation de jeunes chercheurs et d’acteurs de la riposte aux sciences sociales des épidémies émergentes.

Compétences

Connaissances en anthropologie de la santé. Connaissances en santé publique et sur les épidémies. Savoir s’intégrer dans une équipe.
Savoir adapter des thèmes d’enquêtes aux contextes.
Savoir rédiger des articles scientifiques.
Savoir transmettre ses connaissances à des jeunes chercheurs. Savoir planifier des actions.
Savoir planifier et respecter des délais.
Savoir identifier des problèmes et proposer des solutions.
Savoir hiérarchiser les priorités. Savoir animer une réunion de travail.

Formation:

Anthropologue ayant un Master 2. Un diplôme en santé publique serait un plus.

Aptitudes:

Autonomie
Réactivité
Facilité d’écoute
Capacité de travail en équipe – Prise d’initiative

Environnement

Poste en expatriation, en poste à Yaoundé au Cameroun, au site ANRS-Cameroun Déplacements sur le terrain au Cameroun.
Bureau climatisé, poste de travail classique, accès internet
Logement à trouver sur
Yaoundé
Horaires de bureau, 35 heures par semaine

Conditions  d’éligibilité  au  VI  :  Date  de  naissance,  l’adresse  permanente  et  numéro  de  Civiweb  doivent  être impérativement mentionnés sur le CV

Nationalité d’un pays de l’Union Européenne
Moins de 28 ans à l’inscription sur civiweb Moins de 29 ans au démarrage du
contrat

Envoyer  votre  dossier  de  candidature  (CV  et  lettre  de  motivation)  à: marie.varloteaux@gmail.com  et  recrutement.dr- occitanie@ird.fr

 

Lien vers l’annonce

Categories
Appel à... (colloque, ouvrage, emploi) appels à candidature Emploi

Recrutement d’un.e chercheur.se postdoctoral.e : consommation alimentaire et politiques « d’alimentation saine » en Europe, Strasbourg, Octobre 2020

Chercheur.se postdoctoral.e  dans le domaine de la consommation alimentaire et des politiques « d’alimentation saine » en Europe

L’Institut des Études avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS) invite les candidatures pour un poste de post-doc à l’intersection de la sociologie, du droit, des études politiques et de la nutrition, à partir d’octobre 2020.

Le poste annoncé s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche de deux ans financé par l’USIAS intitulé « Prendre au sérieux le droit à une alimentation saine : une perspective européenne ». Le projet de recherche est sous la responsabilité d’Elisabeth Lambert, Directrice de recherche au CNRS (http://sage.unistra.fr/membres/chercheurs-cnrs/lambert-elisabeth/) (http://www.usias.fr/en/news-events/news/single-news/article/nouveaux-fellows-usias-2020/).

Le projet a pour ambition d’explorer l’émergence d’un droit individuel/collectif à une alimentation saine en tant que nouvelle composante du droit européen des droits de l’homme. Les chercheurs décortiqueront les normes, les cas et les travaux préparatoires de nombreuses dispositions juridiques diverses aux niveaux national et européen afin d’étudier les conditions de création d’un tel droit, les limites et les garanties concernant leur mise en œuvre et opposabilité en justice. Les normes couvertes seront celles qui concernent les étapes de production et de commercialisation (droits de l’homme, droit alimentaire, protection des consommateurs, publicité, fiscalité, étiquetage, résidus de produits chimiques sur les aliments). Avec une approche focalisée sur la production des normes, cette recherche s’appuiera sur les mouvements de justice sociale et la littérature sur l’émergence du droit à un environnement sain. Une méthode qualitative (analyse lexicale et entretiens avec les parties prenantes) complétera la recherche documentaire traditionnelle. Le projet a deux objectifs : la recherche académique et le transfert de connaissances vers la pratique/les décideurs politiques.

Description du poste : Le chercheur post-doc sera chargé d’étudier l’élaboration de règles d’étiquetage des aliments et d’applications pour smartphones afin de faciliter l’accès à une « alimentation saine ». Cela nécessite d’analyser la mise en place de ces outils et leurs limites (quels acteurs, décisions et sciences sont impliqués, comment l’étiquetage public du « manger sain » est utilisé/transformé/concurrencé par les acteurs privés, et si nous devons favoriser davantage d’actions publiques). Le chercheur sera chargé de mener des entretiens avec les acteurs concernés au niveau national et au sein des institutions européennes. Le chercheur doit communiquer et publier en français et en anglais et doit donc avoir une bonne maîtrise de ces deux langues. Il fera partie d’une petite équipe dirigée par Mme Lambert et sera également chargé de préparer un événement scientifique européen au printemps 2021.

Lieu de travail : Strasbourg, MISHA, 5, allée du Général Rouvillois
Durée de l’emploi : 9 mois à temps plein (éventuellement à temps partiel sur une période plus longue) à partir d’octobre 2020 (potentiellement renouvelable une fois).
Salaire net/mois pour 100% : 2330 euros.
Critères de sélection requis : Doctorat et publications sur la nutrition, le droit et/ou les politiques alimentaires et/ou la sociologie/consommation alimentaire ; expérience de la recherche qualitative ; très bonne connaissance écrite et orale de l’anglais et du français ; candidat motivé capable de travailler à la fois de manière indépendante et au sein d’équipes interdisciplinaires.

Veuillez soumettre votre candidature par voie électronique à Mme Elisabeth Lambert (e.lambert@unistra.fr) en français OU en anglais avant le 22 juin 2020, en joignant une lettre de motivation, un CV, les publications pertinentes pour le projet et le rapport de soutenance du doctorat. Les candidats seront évalués sur la base de leur potentiel scientifique et de leurs réalisations, ainsi que sur leur motivation pour la recherche proposée. Des entretiens Skype seront organisés la semaine du 29 juin avec les candidats présélectionnés.

Télécharger l’offre:
Français-CandidaturePost-docUSIAS2020
English-PostDoctoralPositionUSIAS

Categories
appels à candidature bourse

Appel à candidatures: Contrat doctoral Environnement et épidémies (histoire, sciences sociales) à Sciences Po, Médialab

Le médialab de Sciences Po lance un appel à candidatures pour une allocation de thèse de sociologie ou d’histoire.
Le médialab mène des recherches thématiques et méthodologiques exploitant et interrogeant la place prise par le numérique dans nos sociétés. À ce titre, le laboratoire conduit des recherches interdisciplinaires qui réunissent sociologues, historiens, ingénieurs et designers. 

Appel à candidatures pour une allocation doctorale en sociologie ou histoire

La thèse s’inscrira dans le champ des études environnementales (histoire de l’environnement, sociologie et anthropologie de l’environnement, science and technology studies) et prendra part au renouvellement des perspectives d’enquête au croisement des sciences sociales, de la biologie et du numérique. En effet, l’utilisation de nouvelles données issues de la biologie renouvelle profondément notre compréhension des crises environnementales et épidémiques présentes et passées. De nouvelles formes de travail scientifique et de partage de données émergent, permettant de suivre en temps réel des épidémies, d’informer les interventions de santé publique, ou de retracer l’histoire des transformations des écosystèmes, des corps et des sociétés. En particulier, l’essor de la phylogénie moléculaire (l’étude comparée des séquences génétiques et de leur histoire évolutive) ouvre un nouvel espace pour enquêter sur le social, à partir des traces biologiques, de leur analyse et de leur visualisation par des méthodes computationnelles. 

À titre d’exemple, la thèse pourra emprunter l’une des orientations ci-dessous, ou les combiner : 

  • Il peut s’agir de concevoir des enquêtes mixtes, associant histoire, enquête qualitative et approches bioinformatiques à propos d’épidémies, d’épizooties ou d’invasions biologiques contemporaines ou passées – à l’échelle locale ou mondiale, en terrain européen ou extra-européen, ou mondiale.
  • Il peut-être question d’aborder, par un travail de sociologie des sciences,  l’émergence de collectifs de recherche en biologie computationnelle (phylogénie, épidémiologie, modélisation, écologie, big data biologique), la transformation de leurs outils numériques, leur implication dans la compréhension et la réponse aux crises épidémiques et écologiques, et leur appropriation par différents publics.

Ces orientations ne sont ici indiquées que comme des exemples, et ne sont en aucun cas limitatives – l’essentiel est de construire une recherche liant enjeux environnementaux, données biologiques et outils numériques. En particulier, le ou la doctorant·e pourra envisager, en contrepoint de son étude, une intervention, éventuellement collaborative, de type enquête épidémiologique ou naturaliste, ou développement d’outils d’analyse, de collecte ou de visualisation de données.

Conditions de candidatures

Le ou la candidat·e devra être titulaire, au moment de son inscription en thèse, d’un master 2 (ou équivalent) et avoir une formation en sciences sociales (sociologie, histoire, anthropologie, sciences politiques, études sur les sciences et les techniques). Elle/il devra avoir une expérience dans l’enquête de sciences sociales (entretiens, ethnographie, étude d’archives, etc.). Un intérêt pour la biologie ou les sciences sociales du numérique, et un goût pour les méthodes quantitatives et numériques seront appréciés. Une attention spécifique sera donnée au profil atypique (venant des cursus de sciences par exemple).

Les candidat·e·s feront parvenir par courrier électronique, le lundi 11 mai 2020 au plus tard, un dossier comportant les pièces suivantes : 

  • Un curriculum vitae 
  • Une lettre de motivation 
  • Un projet de thèse synthétique, d’une longueur de 2 pages, qui précise l’objet de la thèse, la question de recherche principale, ainsi que les méthodes envisagées 
  • Un texte ou plusieurs textes de leur production (articles, mémoire, etc.) 
  • Une lettre de recommandation. 

Le dossier complet devra être transmis par courrier électronique à Guillaume Lachenal 

Pour tout renseignement, merci d’écrire à Guillaume Lachenal 

Lien vers l’appel

 

Categories
Appel à... (colloque, ouvrage, emploi) appels à candidature Emploi

Recrutement: Assistant.e de projets, Institut la Personne en médecine – Centre des Politiques de la Terre, Paris

Fiche de poste – Assistant.e de projets

L’assistant.e de projets secondera le manager de projet dans la gestion administrative et le fonctionnement opérationnel du Centre des Politiques de la Terre et de l’Institut La Personne en médecine, sous l’autorité de leurs responsables.

CONTEXTE
En 2019, les universités Paris Descartes, Paris Diderot et l’Institut de Physique du Globe de Paris ont fusionné pour former l’Université de Paris (UP). Dans un monde académique en mutation profonde, l’UP constitue une communauté universitaire unique qui développe des valeurs fortes. La création de l’Université de Paris est au cœur du projet d’Initiative d’Excellence obtenu en 2018 pour 4 ans dans le contexte du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Dans ce cadre, l’UP a souhaité ancrer l’interdisciplinarité dans sa politique de recherche en pérennisant deux programmes interdisciplinaires initiés en 2014 : le Centre des Politiques de la Terre et l’Institut la Personne en médecine. Ces initiatives répondent à de grandes questions sociétales contemporaines par une approche interdisciplinaire associant plusieurs laboratoires.

Le Centre des Politiques de la Terre, né d’une collaboration entre l’Université de Paris et Sciences Po, a pour objectif de répondre aux enjeux scientifiques et politiques soulevés par différents diagnostics sur l’état de la planète.

L’Institut la Personne en médecine, fondé sur la collaboration entre les praticiens et chercheurs du champ médical, des sciences humaines et sociales et des citoyens, ouvre le champ des réflexions sur les mutations et les effets subjectifs des pratiques contemporaines en santé et dans le soin.

ACTIVITÉS PRINCIPALES
1. Management administratif et opérationnel du Centre et de l’Institut
• Assurer le fonctionnement et le secrétariat du Centre et de l’Institut (organisation de réunions, rédaction de comptes rendus, tâches logistiques, archivage sur cloud) en coordination avec les responsables, les membres de l’équipe de direction et le manager du Centre et de l’Institut ;
• Assurer le suivi administratif des projets financés et le cas échéant, la coordination avec les partenaires extérieurs ;
• Assurer une veille sur les appels à projets, en lien avec le manager de projets et les ingénieurs de projets européens de la DRIVE ;
• Participer à la coordination des missions des équipes de recherches avec les services support de l’Université de Paris ;

2. Appui à l’animation scientifique, pédagogique et technique du Centre et de l’institut
• Prendre part aux travaux sur la conception et la mise en œuvre des différents programmes et appels à projets mis en œuvre par le Centre et l’Institut ;
• Contribuer à assurer la qualité, l’évaluation et la mesure d’impact des programmes mis en œuvre ;
• Contribuer à la mise en place et au développement du réseau de partenariat académique public etprivé du Centre et de l’Institut ;

3. Communication et dissémination
• Animer la communication du Centre et de l’Institut en interne et en externe (site web, lettres d’information, réseaux sociaux) ;
• Participer à l’organisation des événements scientifique et conférences.

PROFIL
Formation
Un diplôme niveau Master ou équivalent est exigé. Est idéalement souhaitée une formation en gestion de projet et/ou une première expérience significative en gestion de projet. Une formation dans l’un des domaines scientifiques du Centre et de l’Institut est souhaitable, ainsi qu’une ouverture vers d’autres champs disciplinaires et une connaissance notamment des problématiques liées aux enjeux de l’interdisciplinarité entres les sciences humaines et sociales, les sciences naturelles et la médecine.

Compétences principales
• Maîtrise des outils informatiques (Suite Office)
• Maîtrise des outils de communication
• Savoir-faire en organisation d’événements
• Excellente capacité rédactionnelle en français
• Bonne connaissance de l’anglais à l’écrit et à l’oral
• Sens de l’analyse et de la synthèse
• Compétences informatiques et technologiques
• Capacité à travailler en réseau avec des interlocuteurs de différents services

Savoir-être
• Bonne capacité d’adaptation
• Rigueur et réactivité
• Savoir travailler en autonomie
• Savoir être force de proposition
• Bonnes qualités relationnelles
• Forte motivation et intérêt pour l’enseignement supérieur et la recherche

CONTRAT ET REMUNERATION
Contrat à durée déterminée d’un an, renouvelable. Rémunération selon le profil et l’expérience.

MODALITÉS DE CANDIDATURE
Pour proposer votre candidature, envoyez votre CV et une lettre de motivation par courriel à Marko Tocilovac, manager de projets du Centre des Politiques de la Terre et de l’Institut la Personne en médecine : marko.tocilovac@u-paris.fr

Télécharger cet appel à candidature: Assistant-e de projet

Categories
appels à candidature Emploi

Offre d’emploi: responsable d’observation ethnographique

CHARONNE OPPELIA RECRUTE UN RESPONSABLE D’OBSERVATION ETHNOGRAPHIQUE (MI-TEMPS)

L’association Charonne se positionne en acteur de terrain mais aussi comme un vecteur d’innovation, toujours à la recherche d’une nouveauté à promouvoir au service des usagers, au service d’une meilleurs prise en charge et d’un meilleur accompagnement.

Salarié de l’association Charonne, vous travaillerez au sein du site TREND IdF (Tendances récentes et nouvelles drogues en Ile de France) en lien avec l’OFDT (Observatoire Français des drogues et toxicomanie).

TREND est un dispositif national d’étude ethnographique, mis en place depuis 1999 par l’OFDT, visant à :

• Identifier au plus tôt les phénomènes émergents liés aux drogues,

• Décrire et comprendre les tendances liées aux usages et trafics,

• Assurer une veille sur la composition des substances consommées incluant les nouvelles drogues,

• Mener des investigations spécifiques…

Le site TREND IdF est actuellement composé de 2 coordinateurs et 2 responsables d’observation ethnographique (festif IdF et urbain Paris, festif gay).

Description du poste :

En tant que responsable ethnographique de terrain, vous aurez en charge de décrire les phénomènes émergents et tendances de consommation et trafic dans l’espace qui vous est dédié (les espaces urbains de Seine Saint Denis ainsi que les quartiers populaires de Seine Saint Denis). Pour cela, vous recruterez un réseau d’informateurs clés pour une meilleure connaissance des pratiques de consommations de drogues et d’organisation du trafic au sein de ces espaces. Vous décrirez le détail de la méthodologie employée et les résultats de vos observations via des notes ethnographiques rendues régulièrement à la coordination du site TREND IdF. Ces notes ethnographiques seront utilisées afin de les trianguler avec d’autres sources avant analyse et publication d’un rapport annuel par la coordination régionale (synthèse 2018 accessible via ce lien : https://www.ofdt.fr/ofdt/fr/trend/syntheseTREND2018_Paris_SSD.pdf )

Ce poste vise à apporter des connaissances concernant :

– Les particularités de l’offre de produits psychoactifs en Seine-Saint-Denis

– Les caractéristiques socio-démographiques des populations usagères de produits psychoactifs et des personnes impliquées dans le trafic.

– Les usages de produits psychoactifs de ces populations (produits consommés, modes d’usages…)

– Les initiatives existantes et les besoins éventuels en matière de réduction des risques et des dommages (RdRD) dans les espaces investigués.

– Les contextes économiques, culturels liés au terrain d’étude.

Profil recherché :

Un master en sociologie, ethnologie ou anthropologie est souhaitable, les étudiants en thèses sont les bienvenues.

Une bonne connaissance préalable du milieu de recherche et des personnes le fréquentant est souhaité.

Bonne capacité rédactionnelle, esprit d’initiative, capacité d’adaptation requis.

Merci de postuler par mail : gpfau@oppelia.fr & gregoirefsm@gmail.com

Categories
appels à candidature Emploi

Appel à candidature: ANR- Chargé de projets scientifiques SHS H/F

Intitulé du poste: Chargé de projets scientifiques SHS H/F
Contrat: CDI
Fourchette de salaire: 30-35 k€

Description de la mission

L’Agence Nationale de Recherche recrute un(e) chargé(e) de projets scientifiques
pour son département Sciences Humaines et Sociales (SHS) en CDI.

Le poste est à pourvoir dès que possible proche Gare de Lyon. Le/la titulaire du poste travaille en relation étroite avec les chargés d’activités scientifiques et les responsables scientifiques compétents dans le domaine des « sciences humaines et sociales », pour gérer en priorité les projets en SHS issus des nouveaux appels génériques ainsi que les projets financés sur les programmes antérieurs dans ce domaine. Il/elle sera aussi amené(e) à s’investir dans les actions internationales et des analyses d’impact. Sa principale mission est de participer à la mise en œuvre de la sélection des projets, de leur suivi, de préférence (mais pas exclusivement) sur des thématiques liées à la thématique de la santé (en perspective SHS) et des inégalités. A ce titre, il/elle sera ammené(e) à réaliser les missions suivantes :
–  Assurer le secrétariat scientifique des comités.
– Contribuer à garantir le respect des procédures ANR.
– Participer à la validation des résultats aux projets.
– Venir en soutien au suivi des projets et au bilan des actions de l’ANR.
– Garantir le traitement des rapports scientifiques des projets et participer aux revues de projets.

Profil

Docteur(e) en sciences sociales, vous justifiez d’une expérience dans le secteur de la recherche et d’une expérience professionnelle dans l’encadrement de la recherche (sur projet, idéalement). Vous êtes reconnu(e)s pour savoir gérer un portefeuille de dossiers, interpréter et rédiger des notes scientifiques. Vous avez les qualités nécessaires pour étendre votre champ de compétences scientifiques. Vous êtes doté(e)s d’une belle ouverture d’esprit, savez appliquer les procédures et décisions et êtes force de proposition. Vous disposez aussi des qualités suivantes :
–  Etre organisé(e) et réactif(ve).
– Etre en capacité de travailler en collaboration avec des métiers administratifs et financiers.

Localisation du poste
Europe, France, Ile-de-France, Paris (75)
50 avenue Daumesnil 75012 PARIS

Lien vers le site de l’appel

Categories
Appel à... (colloque, ouvrage, emploi) appels à candidature bourse

Bourse de Master 2 du Groupement d’Études et de Prévention du Suicide

Bourse d’année Recherche Master 2 Suicidologie – 2020-2021

Soutenir un projet de recherche de Master 2 ayant vocation à mieux comprendre et mieux prévenir les conduites suicidaires.

Domaines de recherche: clinique, thérapeutique, épidémiologie, sciences sociales, neurosciences.

Montant de la bourse: 20 000 euros
Lettre d’intention: 28 février 2020
Dossier: 15 mai 2020
Résultats: 30 juin 2020

Ouvert à toutes disciplines.
Engagements : Présentation au Congrès du GEPS, Publication faisant apparaitre le soutien du GEPS
Renseignements: bourse.geps@gmail.com

Télécharger l’appel à candidature: GEPS_Bourse_Flyer_v5_041219
Télécharger le formulaire de demande de bourse: GEPS_Bourse_Template LI_v1_09112019

Categories
appels à candidature

Appel à candidature: coordinateur (trice) de projet en socio-anthropologie de la santé, Institut Pasteur de Madagascar

Coordinateur (trice) de projet en socio-anthropologie de la santé auprès de l’unité d’épidémiologie et de recherche clinique à l’Institut Pasteur de Madagascar

Informations:

Poste :  Coordinateur de Projet en Socio-Anthropologique de la santé
Nature du poste : Poste à temps plein basé à Antananarivo, Catégorie Post doc étranger et Ingénieur de Recherche
Nature de contrat : Contrat de Prestation, durée 2 ans
A pourvoir : A partir du mois de Janvier 2020
Financement : Institut Pasteur de Madagascar
Référence : IPM_AR/COPSAS_EPID_2019
Date limite dépôt candidatures : le lundi 16 décembre 2019 à 17h00.

Le candidat sera chargé de la coordination scientifique de 3 projets de recherche qualitative notamment dans le champ de la santé maternelle et infantile. Il travaillera sous la supervision directe de Chiarella Mattern et Elliot Rakotomanana (anthropologues de la santé), responsables de l’équipe SaSS. Ses responsabilités répondront à 2 objectifs :

Objectif  1 : Appui aux coordonnateurs nationaux de projets pour le développement des protocoles de recherche, du suivi et encadrement des enquêtes de terrain (missions régulières de supervision en milieu urbain/rural), appui dans le développement des outils d’analyse,  participation à la rédaction des rapports intermédiaires et finaux  pour les bailleurs et aux activités de valorisation des données.

Objectif 2 : Adjoint aux responsables de l’équipe SaSS. En cas d’absence d’un des responsables : représentation de l’équipe en interne (réunions d’Unité EPI-RC et autres) et en externe (réunions avec les partenaires techniques et financiers), contribution à la préparation des documents nécessaires pour répondre aux appels d’offre (propositions techniques).

 PROFIL DU CANDIDAT

Formations et expériences :

  • Expérience professionnelle d’au moins 5 ans en recherche/gestion de projets de recherche,
  • Expérience professionnelle probante dans un pays du Sud,
  • Publication en tant que premier auteur d’au moins deux articles dans des revues internationales serait un atout.

Qualités requises

  • Dynamisme, autonomie et motivation pour le travail en équipe dans un environnement multidisciplinaire et interculturel,
  • Capacité managériale,
  • Capacité d’analyse et de synthèse,
  • Excellence capacité de rédaction et de communication orale en français,
  • Capacité d’adaptation dans le cadre de missions en milieu rural à Madagascar,
  • La maîtrise de l’anglais serait un atout.

 Composition du dossier de candidature

  • Lettre de motivation adressée au Directeur Administratif et Financier;
  • CV actualisé avec une photo couleur récente;
  • Copie certifiée conforme à l’original des diplômes et certificats de travail;
  • Références professionnelles avec contact.

N.B : Les dossiers de candidatures resteront la propriété de l’IPM – aucun dossier déposé ne pourra être retiré. Pour cela, vous êtes priés de ne fournir uniquement que les documents mentionnés ci-dessus. Les dossiers incomplets ne respectant pas la composition ci-dessus ne seront pas traités

Cabinet de Direction : ipm@pasteur.mg
Réf : IPM_AR/COPSAS_EPID_2019
A l’attention du Directeur
Institut Pasteur de Madagascar
Antananarivo – MADAGASCAR

 Lien vers le site de l’appel d’offre 

Categories
appels à candidature

Appel à candidature: contrat doctoral « Les médecines chinoises dans le pluralisme médical en Afrique. »

Contrat doctoral dans le cadre du projet FNS « Les médecines chinoises dans le pluralisme médical en Afrique », Unil, Lausanne.

 

Dans le cadre du projet FNS « Les médecines chinoises dans le pluralisme médical en Afrique » basé à l’Université de Lausanne, Institut des Sciences Sociales (ISS), il est annoncé un contrat doctoral en sciences sociales (sociologie, anthropologie) de la maladie ou de la santé.

Depuis une vingtaine d’années, à la suite de l’accroissement rapide des investissements chinois en Afrique et de l’explosion de la valeur des échanges commerciaux, le nombre d’articles de presse puis de travaux académiques consacrés à la présence chinoise en Afrique a lui aussi littéralement explosé. Les premiers travaux questionnaient la nouvelle stratégie chinoise en Afrique et s’intéressaient à l’impact politique et économique de la présence chinoise en Afrique. Depuis quelques années, les recherches mettent à nouveau l’accent sur l’impact politique, économique et culturel de la présence chinoise en Afrique, mais en l’analysant dans des secteurs d’activités spécifiques et localisés pour mieux comprendre comment l’internationalisation de l’économie et de la culture chinoise touchent les sociétés, les économies ou les États en Afrique. Notre recherche s’inscrit dans la continuité de ces contributions en analysant les réappropriations des pratiques et des savoirs des médecines chinoises dans le pluralisme médical en Afrique subsaharienne.

Informations

Entrée en fonction : à partir du 1er mars 2020 ou d’une date ultérieure à convenir
Durée du contrat : 1 an, renouvelable 3 fois, maximum 4 ans
Taux d’activité : 100 %
Lieu de travail : Lausanne-Dorigny, Quartier Mouline, Bâtiment Géopolis

Activités

50% du temps de travail est réservé à la réalisation d’une thèse de doctorat sous la responsabilité d’Antoine Kernen

50% du temps de travail est réservé à la participation aux activités du projet FNS

La·le candidat·e sélectionné·e devra développer une activité de recherche en sociologie ou en anthropologie sur la santé ou de la maladie au Cameroun ou au Gabon. Cette thèse portera sur une thématique permettant de développer des synergies avec le projet FNS « Les médecines chinoises dans le pluralisme médical en Afrique » (voir résumé ci-dessous).

 Profil

– Master en sciences sociales : anthropologie, sociologie, ou titre jugé équivalent ;
– Excellentes connaissances du français, très bonnes connaissances de l’anglais (oral et écrit) ;
– Intérêt pour l’anthropologie médicale et la sociologie de la santé ;
– Fort intérêt pour la recherche et capacités rédactionnelles avérées ;
– Bonnes capacités d’organisation. Aptitude au travail en équipe.

Dossier de candidature

Délai de postulation : 10.01.2020

Les entretiens auront lieu en janvier et pourront être réalisés par vidéo-conférence si nécessaire.

Le dossier de candidature est numérique et doit contenir les éléments suivants : 1) lettre de motivation; 2) CV détaillé ; 3) relevé de notes officiel et copie des diplômes universitaires; 4) exemplaire d’un travail de recherche (mémoire de master de préférence en format pdf).

Nous vous prions de bien vouloir nous transmettre votre dossier complet en format Word ou PDF. aux adresses mail suivantes : antoine.kernen@unil.ch et luccicando@wanadoo.fr.