Categories
Colloques Amades Journée d'étude Vie d'Amades

JOURNÉE D’ÉTUDE « Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé » + AG AMADES

Sous la coordination de Eve Bureau-Point (Université Jean Jaurès/LPED), Antoine Guillain (Université Jean Jaurès) et Chiara Quagliariello (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Cems).
Vieille Charité
2, rue de la Charité 13002 Marseille
 
Vendredi 13 avril 2018 
 
 
 
La chirurgie apparaît aujourd’hui comme l’un des principaux terrains d’application et d’expérimentation des connaissances médicales sur le corps humain et ses parties. Le périmètre de la chirurgie oscille entre le « cure » et le « care » : les corps sont soignés, réparés ou améliorés. Le patient nu, vulnérable, la chaire à vif, confie son corps à l’institution biomédicale et en ressort transformé. Le travail de renouvellement corporel n’est pas sans effets sur la personne dans un sens large. Dans la plupart des cas, un travail de re-fabrication identitaire émerge après les modifications physiques. Ainsi ces parcours de transformation des corps et des personnes ne dépendent qu’en partie des possibilités introduites par les techniques toujours plus sophistiquées de la chirurgie. Les règlementations portant sur l’intégrité du corps assurés par l’Etat se heurtent encore aujourd’hui au dépassement de l’idée d’une sacralité du corps, depuis la naissance de la clinique moderne. Alors que les dissections des corps prévues dans la médecine légale sont considérées légitimes, d’autres formes de mutilation/déconstruction/reconstruction anatomiques sont proscrites. La possibilité d’intervenir chirurgicalement sur le corps des morts et des vivants répond à des logiques différentes. Il est alors important de questionner les valeurs sur lesquelles reposent les réinventions et les bricolages anatomiques, tolérés ou non par l’État et la société. Le « monde » de la chirurgie, espace verrouillé et interdit aux profanes, traîne derrière lui une réputation de terrain inaccessible aux chercheurs en sciences humaines et sociales. Pourtant, ces derniers l’étudient in situ et hors les murs. Quatre chercheurs invité-e-s par l’association AMADES (Anthropologie Médicale Appliquée au Développement et à la Santé) seront réunis le 13 avril pour discuter des enjeux symboliques, identitaires, politiques et sanitaires de la chirurgie à travers des terrains européens. Cette journée d’étude précèdera l’Assemblée Générale de l’association à laquelle vous êtes chaleureusement invité-e-s. 

Programme de la journée

 
9h-9h30 –  Accueil-Café
 
9h30-9h50 – Introduction : présentation d’AMADES et présentation de la journée
 
9h50 – 10h30 –  Eva Carpiego (Dynamiques Européennes UMR 7367/Université de Strasbourg/UAM-Xochimilco de Mexico) : Le chirurgien esthétique, maître des transformations.
 
Résumé : Dans mon étude doctorale je concentre mon attention autour de la figure du chirurgien esthétique : « maître du paraître » et « maître du bien-être ». Ces dimensions, celles du bien-être et de l’apparence, sont souvent liées par un lien de correspondance symbolique. Les transformations qui ont lieu en chirurgie esthétique peuvent être bénéfiques ou néfastes pour le patient ; cela dépend, entre autres, de la qualité du soin apportée par le chirurgien et son équipe. Lors des étapes pré et post-opératoires, ce praticien sollicite une sensibilité particulière (psychologique, anthropologique et sociologique) ainsi que des techniques liées à la suggestion, afin de stimuler l’optimisme du patient, en vue du « dévoilement » du résultat final. Ces atouts font de lui un praticien holiste au sein du spectre des chirurgies biomédicales hospitalières.
 
10h30 – 11h10 – Cinzia Greco (Newton International Fellow, CHSTM/Université de Manchester) : Transformations choisies, transformations imposées : Regards croisés sur la chirurgie esthétique du sein et la chirurgie post-mastectomie. 
 
Résumé : La reconstruction du sein effectuée suite à une mastectomie et une opération esthétique du sein sont deux interventions qui répondent à des besoins différents. Si les divergences entre les deux pratiques sont évidentes, moins connus sont les points de contact. Points de contact et différences ne sont pas pourtant des entités immuables. L’object de cette présentation est d’explorer la façon dont les similarités et les différences entre chirurgie reconstructrice et esthétique se construisent à travers des pratiques et des discours qui changent et s’adaptent selon les circonstances.
11h10 – 11h30 – Pause
 
11h30 – 12h10-  Olivia (Roger) Fiorilli (IFRIS, Cermes3) : Bio-politique de la chirurgie de confirmation de genre en France et en Italie. Une perspective historique.
 
Résumé : Dans cette présentation, je reviendrai sur l’histoire du développement et de la régulation biopolitique de la chirurgie de confirmation de genre. Je partirai des premiers résultats de mon projet de post-doctorat, consacré à l’étude du développement de la médecine et de la santé trans en France et en Italie. Plus particulièrement, je saisirai l’émergence de ce type de chirurgie et des premiers protocoles qui l’ont organisée et régulée dans les deux pays entre les années 1970s et 1990s. Saisir l’histoire de la chirurgie de confirmation de genre et de sa régulation est fondamental pour comprendre les enjeux des conflits actuels autour de ces protocoles.
 
12h10 – 12h50 Yannick Le Henaff (DYSOLAB/Université de Rouen-Normandie) : Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection.
 
Résumé : Dans cette communication, nous nous proposons de questionner les transformations récentes qui touchent le monde des chirurgiens esthétiques. Dans le cadre de leur pratique, les actes de médecine esthétique – des injections principalement – ont pris une place croissante, modifiant largement leur quotidien professionnel, les frontières de leur activité, le cadre de la relation avec la clientèle et leurs gestes techniques, moins intrusifs. Cette réappropriation engage en outre à une lutte de territoire avec les médecins esthétiques. Or, à l’aune de la culture de ce groupe professionnel, ces produits (toxine botulique et acide hyaluronique), apparus au tournant des années 1990, cumulent les facteurs dévalorisants : une faible technicité associée à un caractère peu spectaculaire. Cette situation offre une étude de cas intéressante : l’agrégation d’actes initialement délégitimés dans ce groupe, inclinant à questionner les conditions et les compromis permettant à ces chirurgiens de négocier cette aversion morale. L’évolution de ce groupe professionnel peut utilement être analysée par la concurrence au niveau des groupes (pour le contrôle d’une juridiction), mais aussi au niveau interindividuel.
 
12h50-14h00 – Pause déjeuner
 
14h00 -17h00 – Assemblée Générale d’AMADES (salle du Miroir): la convocation de l’AG, avec ordre du jour et  bulletin d’inscription sont disponibles en ligne.
 
 

 

 

Categories
Colloques Amades

JOURNÉE D’ÉTUDES « SOIGNER : AIDER OU DOMINER »

Journée d’études

SOIGNER : AIDER OU DOMINER ?

Les rapports de pouvoir en santé sexuelle et reproductive.
Perspectives anthropologiques.

Vendredi, 24 mars 2017
Université de Toulouse – Jean Jaurès
UFR de Psychologie – Salle M113

Cette journée se propose de questionner les différents rapports de pouvoir qui se jouent dans les relations soignant-e-s/soigné-e-s quand cela touche à l’intimité de la santé sexuelle et reproductive.

En Europe, en Afrique, en Amérique centrale, les parcours des patient-e-s sont marqués par des formes de domination qu’elles ou ils subissent du fait de leur sexe, leur origine, leur milieu social, leur handicap, leur couleur…

Les prises en charge peuvent alors être étudiées au prisme de l’intersectionnalité surtout dans ce champ sanitaire où les femmes et les hommes sont rendu-e-s vulnérables. Abus d’autorité, négligences, humiliations, violences gynécologiques et obstétricales retiennent aujourd’hui l’attention des anthropologues et de certain-e-s soignant-e-s, qui choisissent de se positionner autrement.

Les intervenant-e-s présenteront leurs différents terrains et leur posture de chercheur-e-s en anthropologie dans ce domaine où elles et ils sont aussi inscrit-e-s dans des rapports de pouvoir symbolique, matériel ou scientifique.

Le programme de la journée est disponible en ligne.

Organisation

  • Anaïs Garcia (LISST-CAS)
  • Anne-Lise Granier (LISST, AMADES)
  • Leslie Fonquerne (CERTOP)
  • Stéphanie Mulot (CERTOP, AMADES)

et avec la contribution de

  • Eve Bureau-Point (AMADES)
  • Delphine Burguet (AMADES)

 

Categories
Colloques Amades Vie d'Amades

Colloque Amades 2015

GUERIR2015_Small

Ce que guérir veut dire

Expériences, significations, politiques et technologies de la guérison

22 mai 2015 Dakar

27-28-29 mai 2015
Marseille 

27-28 mai Ottawa

Programme, résumé et enregistrement audio des communications sur http://guerir.sciencesconf.org/

Télécharger le programme et les résumés

Le site du colloque pour accéder aux archives et enregistrement : guerir.sciencesconf.org

Categories
Colloques Amades Vie d'Amades

Colloque Amades 2012

Anthropologie, innovations techniques
et dynamiques sociales
dans le domaine de la santé

10-11-12 mai 2012
Faculté de médecine – Brest

Les communications étaient d’une durée de 15 minutes, suivie de 5 minutes de question.

Il n’était pas demandé aux communiquants d’envoyer préalablement le texte de leur intervention.

Documents téléchargeables

Coordination du colloque

Claudie Haxaire

Comité d’organisation

Remy Amouroux, Claire Beaudevin, Marie Bonnet, Coralie Caudullo, Cyril Farnarier, Judith Herman, Sandrine Musso, Ashley Ouvrier, Juliette Sakoyan, Aline Sarradon, Laurent Vidal

Comité Scientifique

Claire Beaudevin, Christian Bonah, Doris Bonnet, Marie Bonnet, Alice Desclaux, Cyril Farnarier, Sylvie Fainzang, Claudie Haxaire, Anne Marie Moulin, Baptiste Moutaud, Jean-Bernard Ouedraogo, Aline Sarradon, Pino Shirripa, Laurent Vidal

Texte de l’appel à communication (clos)

L’innovation caractérise à de multiples échelles les domaines étudiés par les sciences sociales de la santé, tant au niveau des mutations rapides des connaissances médicales (liées aux avancées scientifiques ou aux innovations biotechnologiques), qu’à celui de la réorganisation contemporaine des institutions publiques de santé, ou encore aux niveaux des enjeux de la reconnaissance des patients comme « usagers » voire « experts profanes ».

Ainsi, en matière d’innovation, on assiste à une extrême vivacité des sciences fondamentales (génétique, immunologie, virologie…) et des sciences de l’ingénieur permettant de nombreuses avancées dans les traitements et les actions de « dépistage » et de prévention de certaines pathologies. De plus, la question de la délivrance des biens publics de santé et les liens entre Etat et financements « externes » est au cœur de la modernité. Les innovations et remaniements dans les organisations et la gestion des systèmes de santé en attestent.

Mais cette question est aussi au cœur de la mondialisation. En effet, nous sommes devant une extension géographique – « mondialisée » – des actions de santé, que caractérisent l’intervention de divers acteurs de santé (Fondations, Institutions internationales, ONG, villes jumelées…) dans l’ensemble du monde pour des raisons qualifiées « d’humanitaires » ou pour agir de manière préventive sur un ensemble de pathologies transmissibles.

Nos systèmes de santé contemporains se caractérisent par un ensemble de modifications des rapports des usagers avec les acteurs, structures et systèmes de santé : place des associations de malades, constitutions de savoirs experts profanes, importance prise par les diverses formes d’expériences de la maladie, large réflexion sociale sur les liens entre choix politiques et risques sanitaires. Ceci résulte de la présence de patients plus actifs et mieux informés (multiplication des sites internet, ouvrages, revues, émissions télévisées et radiophoniques), du partage de l’incertitude avec les malades et leurs familles, de la revendication d’une reconnaissance des patients dans les institutions de soins, de la judiciarisation soit comme contre-pouvoir, soit à usage mercantile, ainsi que du financement des programmes de recherches par des groupes de patients, chercheurs et thérapeutes (Sidaction, Téléthon, mucoviscidose, etc.).

Pour l’anthropologie et pour les sciences sociales plus largement, les travaux à entreprendre dépendent des postures adoptées, allant d’une anthropologie dans la santé construisant des équipes pluri et interdisciplinaires indispensables à la résolution des enjeux sanitaires, jusqu’à une anthropologie s’attachant, de manière plus distanciée, à réfléchir sur les enjeux, effets et conséquences de ces dynamiques socio-historiques du champ sanitaire.

Mais, dans les deux cas, les effets scientifiques de ces dynamiques liant les domaines socio-techniques, politiques et historiques sont multiples. A minima, elles offrent à l’anthropologie de nombreux domaines de réflexion. A titre d’exemple : comment penser la parenté depuis la génétique ? Quels sont les effets d’une greffe transformant le corps, quels sont les effets sociaux et affectifs d’une quantification du risque, etc. Plus largement ces domaines obligent à la constitution de compétences et connaissances partagées entre équipes sanitaires et praticiens des sciences sociales et incitent à des recherches « translationnelles ». Ces questions transforment aussi les liens entre les sciences « dures » de la santé et les sciences sociales accordant à ces dernières, (comme pour la prévention, l’analyse de la qualité de vie, du suivi de groupes de patients) une nouvelle place parfois centrale dans l’action de santé.

Enfin, ce nouveau champ sanitaire oblige aussi à des nouvelles relations entre les diverses disciplines composant le champ des sciences humaines ayant la santé pour principal objet de réflexion. Comment « faire du qualitatif » sans resituer ses recherches dans de plus vastes dimensions épidémiologiques, comment comprendre l’intervention sanitaire sans user des outils de l’anthropologie politique et du développement ? Comment évoquer la question des usages des services de santé par des populations démunies sans maîtriser les concepts de la linguistique ou de l’économie ?

Pour l’anthropologue l’innovation méthodologique s’impose souvent comme une condition nécessaire à la réalisation de recherches portant sur ces nouveaux objets. Poursuivre une réflexion épistémologique et trouver de nouvelles pistes méthodologiques, s’interroger sur les modalités de sa présence sur ces terrains où se croisent diverses disciplines ainsi que sur les enjeux de sa collaboration avec d’autres disciplines est donc essentiel. Concrètement, les anthropologues sollicités pour participer à des projets de recherche avec des médecins de santé publique, des épidémiologistes, et désormais des cliniciens de différentes spécialités médicales, transposent-ils seulement leurs outils méthodologiques et théoriques et lesquels, ou en créent-ils d’autres ? S ‘agit-il alors de pluridisciplinarité, d’interdisciplinarité, ou, de co-disciplinarité ?

Les communications attendues pourront traiter de ces questions ou de tout autre élément du champ de la santé reconfiguré par une ou des innovations contemporaines, à titre d’exemple :

  • effets sociaux des innovations médicales que celles-ci soient techniques, thérapeutiques ou nosologiques (nouveaux syndromes) ;
  • effets socioprofessionnels des innovations en médecine : recomposition des collectifs (de professionnels, de patients), réorganisations de services et /ou des soins ;
  • problèmes éthiques et sociaux liés aux innovations et propositions sanitaires ;
  • modes de réappropriations et usages des savoirs médicaux par les patients ;
  • effets et influences des usagers, et/ou associations d’usagers sur les innovations médicales, sur la réorganisation des systèmes de santé ;
  • confrontation entre divers modèles épistémologiques : par exemple comment articuler une « médecine basée sur les preuves » et des sciences sociales liées aux contextes de description.

Téléchargement Bulletin d’inscription – ProgrammeAppel à communication

Categories
Colloques Amades écrits multimédia parution Vie d'Amades

2009 : Santé et mobilité au Nord et au Sud. Circulations des acteurs, évolutions des pratiques


Programme


Vidéos, Textes, Diaporamas et Détails des interventions

.

Télécharger le livret des résumés des communications

.

.

Le colloque et les assises en photos

Vous trouverez dans cette page de nombreux éléments relatifs au dernier colloque Amades. Programme, résumés des communications, vidéos, présentations power-point, textes intégraux de certaines interventions…
Les nombreux liens qui s’y trouvent permettent de naviguer à l’intérieur de la page ou renvoient vers le site de canal U que nous remercions grandement d’avoir assuré la captation vidéo de nombreuses interventions du colloque et d’une partie des assises de l’anthropologie de la santé.

Bonne navigation

Programme

Mercredi 16 Septembre 2009 – Toulouse, Institut d’études politiques

8h45 – 9h15 : Introduction, présentation générale du colloque
9h15 – 10h45 : Plénières. Amphithéâtre Bodin (Pdt : R. Massé)

Session A : Ajustements des systèmes, des politiques de santé et des pratiques de soins aux migrants malades et/ou vulnérables. Amphithéâtre Bodin

Session B : Globalisation des modèles et des normes de santé. Amphithéâtre Jaurès

Session AB : Mixte. Amphithéâtre Montesquieu

Jeudi 17 Septembre 2009 – Toulouse, Institut d’études politiques

9h-10h30 : Plénières. Amphithéâtre Bodin (Pdte : S. Mulot)

Session C. Circulations des malades et des thérapeutes : Mobilités sanitaires et négociations thérapeutiques. Amphithéâtre Bodin

Session D : Expériences de la santé et de la maladie dans la mobilité. Amphithéâtre Jaurès

Session CD Mixte du matin. Amphithéâtre Montesquieu

Session de Clôture

Vendredi 18 Septembre 2009 – Toulouse. Université Toulouse le Mirail

Assises de l’anthropologie de la santé

Mercredi 30 Septembre 2009 – Dakar, Université Cheikh Anta Diop

Session du colloque à Dakar, en visio-conférence avec Yaoundé (A. Desclaux et L. Vidal).

Vidéos, Textes, Diaporamas et Détails des interventions

Mercredi 16 Septembre 2009 – Toulouse, Institut d’études politiques

8h45-9h15 : Allocutions d’introduction

  • Marie-Christine Jaillet, Discours de bienvenue de la présidence de l’Université Toulouse 2 Le Mirail Vidéo
  • Laure Ortiz, Discours d’accueil de la directrice de l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse Vidéo
  • Aline Sarradon-Eck, Discours d’accueil de la présidente d’AMADES Vidéo
  • Stéphanie Mulot (LISST, Université de Toulouse, France) Présentation générale du colloque Vidéo

9h15 – 10h45 : Plénières. Amphithéâtre Bodin (Pdt : R. Massé)

  • Fred Eboko (IRD, Marseille, France)
    La migration est-elle une pathologie ? Enjeux anthropologiques et politiques
    Vidéo

Haut de page

Session A : Ajustements des systèmes, des politiques de santé et des pratiques de soins aux migrants malades et/ou vulnérables. Amphithéâtre Bodin

11h15. Atelier A1
Dynamiques des systèmes de santé face aux mobilités. (Pdte : S Fortin)

  • Lara Maillet (Université de Montréal, Québec)
    Jean-Louis Denis (Administration de la Santé et GRIS, Université de Montréal)
    Bilkis Vissandjée (Faculté des Sciences Infirmières, Université de Montréal)
    De la pratique à la gouverne, adapter les organisations de santé de première ligne à la prise en charge de nouveaux arrivants au Québec : un modèle novateur
    Vidéo
  • Marion David (Université de Nantes, Université Catholique de Louvain, Belgique)
    Recompositions et permanences des interventions sanitaires en milieu de prostitution face à l’arrivée de prostituées migrantes
    Vidéo
  • Martin Yaba (UERPOD, Congo Brazzaville)
    Mobilité des populations en situation de guerre et conséquences des conflits armés sur les infrastructures de santé, les recours thérapeutiques et la santé des populations au Congo Brazzaville
    Vidéo TexteAnnexe1 CarteAnnexe2 Photos

Haut de page

14h. Atelier A2
Accommodements avec le droit et l’éthique chez les praticiens. (Pdte : A-M Moulin)

  • Cyril Farnarier (SHADyC – EHESS, Marseille, France)
    De l’adaptation au public au questionnement politique. Les familles migrantes dans les consultations de Protection Infantile
    VidéoDiapositives
  • Elhadji Mamadou Mbaye (IEP Grenoble, France)
    Réalités et enjeux éthiques de la prise en charge hospitalière des migrants vivant avec le VIH/sida
    Vidéo
  • Estelle Carde (LISST-CERS, Toulouse, France)
    L’accès aux soins en Guyane : quand usagers et système de soins viennent « d’ailleurs »
    Vidéo
    Texte
  • Myriam Hachimi-Alaoui (Centre Maurice Halbwachs, France)
    Alexandra Nacu (CSO, CNRS-Sciences Po)
    L’accès aux soins des migrants en situation irrégulière. Regard croisé sur la relation soignants-patients. Une étude comparative France – Grande Bretagne – Suisse
    Vidéo

Haut de page

16h. Atelier A3
Réaménagements des pratiques de soin et questionnements interculturels. (Pdte : A. Sarradon-Eck)

  • Aparecida Gourevitch (CERU – Université de Sao Paulo, Brésil)
    Evelyne Mainbourg (ILMD Fondaçao Oswaldo Cruz, Brésil)
    Migrations et pratiques de santé : Indiens urbanisés et systèmes de santé en Amazonie brésilienne
    VidéoTexte
  • Sandra Bascougnano, Emilie Adam, Marguerite Cognet
    (URMIS-SOLLIS,Université Paris 7, France)
    Pratiques de soignants dans la prise en charge de patients migrants
    Vidéo
  • Oumar Barry (FLSH – Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal)
    Mobilité et accessibilité aux soins de santé mentale des étrangers à Dakar
    VidéoDiaporama
  • François Kaech (ISS, Université de Lausanne, Suisse)
    Quand les migrants prennent soin de la fin de vie de nos vieux. Du déni à la reconnaissance

Haut de page

Session B : Globalisation des modèles et des normes de santé. Amphithéâtre Jaurès

11h15. Atelier B1
Globalisation des modèles et normes de santé. (Pdt : G. Bibeau)

  • Salvatore Bevilacqua (Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique, Lausanne, Suisse)
    La diète méditerranéenne – Redéfinitions territoriales d’un modèle de santé alimentaire
  • Jean-Pierre Poulain (CERTOP-TAS – Université de Toulouse, France)
    Epidémie mondiale d’obésité : la transition nutritionnelle
  • Armelle Giglio-Jacquemot (GRACC, Université de Lille 3, France)
    Homéopathie et mondialisation : le cas du Brésil
    Texte Résumé de communication

Haut de page

14h : Atelier B2.
Le rôle des ONG dans le transfert des modèles de santé. (Pdt : V. Ridde)

  • Clélia Gasquet (EST, Université Paris-Ouest Nanterre, France)
    La dépossession d’Ebola au Gabon et en République du Congo. Lieux d’émergence, territoires de diffusion et espaces d’intervention
    Diaporama
  • Fatoumata Hane (IRD, INSERM, Dakar, Sénégal)
    Conditions de production des savoirs et pratiques autour du VIH. Le rôle des ONG dans la construction de l’expertise médicale au Sénégal
  • Anthony Billaud (CEAF, EHESS, Paris, France)
    Transfert de militantisme et diffusion du savoir médical lié au VIH/Sida : le rôle des réseaux associatifs Nord / Sud au Sénégal
    Diaporama
  • Laurence Kotobi (Université Victor Ségalen – Bordeaux 2, France)
    A Bam en Iran, la citadelle observe les humanitaires

Haut de page

16h15 : Atelier B3
Circulations des produits et des médicaments : vers des espaces de soins déterritorialisés. (Pdte : S. Fainzang)

  • Pascal Ducournau (LISST-CERS – Université de Toulouse, France)
    Anne Cambon-Thomsen, Emmanuelle Rial-Sebbag (INSERM, U 558, Toulouse)
    Tests génétiques en vente libre sur Internet : déterritorialisation des régulations bioéthiques et stratégies de développement commercial.
  • Evelyne Micollier (IRD et Pekin Union Medical College, Beijing, Chine)
    Des plantes de la pharmacopée chinoise aux usages et significations multiples au temps de la globalisation économique
  • Aline Mercan (CReCSS – Université Paul Cézanne, Aix en Provence, France)
    Enjeux sanitaires, environnementaux et sociaux de la mondialisation de la phytothérapie à travers quelques exemples de plantes emblématiques

Haut de page

Session AB : Mixte. Amphithéâtre Montesquieu

11h15 : Atelier AB1
Penser la « santé mondialisée » (Pdt : R. Massé)

  • Véronique Lapaige (FCRSS, Université Laval, Québec)
    Pratiques de santé fondées sur des savoirs probants et globalisation : liens, défi d’apprenance et valeurs de gouvernance en jeu
  • Valery Ridde (Département de Médecine Sociale et préventive, Université de Montréal, Canada)
    Florence Capelle (Université de Liège, Belgique)
    Des chercheurs mobiles. Étude exploratoire sur les défis de la pratique de recherche en partenariat Nord-Sud dans le domaine de la santé
    Diaporama
  • Ilario Rossi (Université de Lausanne, Suisse)
    Inductions de la mobilité et transversalité de la « capabilité »

Haut de page

14h : Atelier AB2
Les institutions face à la mobilité des soignants et des usagers. (Pdt : JP Albert)

  • Jean-Marie Bouron (CRHIA, Université de Nantes, Université de Ouagadougou, Burkina Faso)
    Plasticité des pratiques médicales, mobilité géographique et identité religieuse. Le cas de l’offre sanitaire de la Mission catholique au Burkina Faso (auparavant Haute-Volta)
    Texte
  • Marion Delpeu (Université de Bordeaux, Institut français de Pondichéry, Inde)
    Soignants d’horizons divers et vicissitudes thérapeutiques. Ethnographie d’un centre pour personnes séropositives en Inde du Sud
    Diaporama
  • Véronique Rochais (Centre d’études africaines, EHESS, Paris, France)
    Souffrance et quête identitaire à la Martinique : Espace des religions et mobilités religieuses dans les soins de santé mentale

Haut de page

Jeudi 17 Septembre 2009 – Toulouse, Institut d’études politiques

9h-10h30 : Plénières. Amphithéâtre Bodin (Pdte : S. Mulot)

  • Laurent Pordié (Institut français de Pondichéry, Inde et Université de Heidelberg, Allemagne)
    Les enclaves transnationales du tourisme médical en Inde
    Vidéo
  • Sylvie Fortin (Université de Montréal, Québec)
    La clinique comme espace de négociations des savoirs, normes et valeurs
    Vidéo

Haut de page

Session C. Circulations des malades et des thérapeutes : Mobilités sanitaires et négociations thérapeutiques. Amphithéâtre Bodin

11h : Atelier C1
Tourisme médical et migrations sanitaires. (Pdt : L. Pordié)

  • Audrey Bochaton (EST, Université Paris 7 Nanterre, France)
    Des hôpitaux thaïlandais au carrefour de nouvelles mobilités de santé : tourisme médical et recours transfrontaliers
    VidéoDiaporama
  • Céline Dumas (CReCSS, Université Paul Cézanne, France)
    Notes de recherche sur les mobilités transnationales entre le Cambodge et le Vietnam pour le traitement des hépatites virales
    VidéoDiaporama
  • Juliette Sakoyan (CReCSS, Université Paul Cézanne, France)
    Migration et mobilité sanitaires en contextes institutionnel et profane : différentes formes de « voyages » sanitaires d’enfants originaires des Comores
    VidéoDiaporama

Haut de page

14h : Atelier C2
Quand les tradi-thérapeutes migrent. (Pdt : JP Olivier de Sardan)

  • Sylvain Landry Faye (FLSH, UCAD, Sénégal)
    Le champ sanitaire dakarois à l’épreuve des nouveaux ‘’entrepreneurs’’ étrangers des thérapies néo-traditionnelles (Sénégal)
    Vidéo
  • Véronique Duchesne (CEMAF, France)
    Les prophètes ivoiriens à l’ère de la téléphonie mobile. Consultations sur radio Moronou et dans les camps de prière
    Vidéo
  • Marie Meudec (Université Laval, Québec)
    Mobilités des savoirs et des pratiques magico-thérapeutiques à Ste-Lucie. Stratégies et discours de légitimation des guérisseurs
    VidéoTexte
  • Eric De Rosny (Université Catholique d’Afrique Centrale, Cameroun)
    La sorcellerie, compagne secrète du migrant. Les échappées de la jeunesse du Cameroun
    VidéoTexte

Haut de page

16h : Atelier C3
Mobilités des médecins.
(Pdt : T. Lang)

  • Emilie Hennequin (PRISM, Université Paris 1, France)
    Jean-Marie Meyo (ADV Oronge, Cameroun)
    La fuite des cerveaux du Sud vers le Nord : comprendre et gérer la mobilité des soignants camerounais
    DiaporamaTexte
  • Alain Le Vigouroux & Anne-Claire Stona (DRDASS Marne, France)
    Maintenir une qualité des soins dans un contexte de vieillissement de la population : place des professionnels de santé migrants en région Champagne Ardenne
    Vidéo
  • Patrice Cohen, Caroline Raineau, Emilie Legrand, Coralie Caudullo (GRIS, Université de Rouen, France)
    Aline Sarradon-Eck (CRECSS, Université Paul Cézanne)
    L’offre de recours non conventionnels pour les patients atteints de cancer en France : mobilité des approches, des spécialistes et des produits
    Vidéo

Haut de page

Session D : Expériences de la santé et de la maladie dans la mobilité. Amphithéâtre Jaurès

11h : Atelier D1
« Ici Là-bas » : continuités et ruptures dans les représentations et les pratiques de santé. (Pdt : L. Vidal)

  • Berta Mendiguren (FARAPI, ARDA, Université autonome de Barcelone, Espagne)
    L’impact des migrations soninké sur les conceptions et itinéraires thérapeutiques des parents restés au village ainsi que sur le système sanitaire malien
  • Barbara Bertini & Marielle Cartiaux (GRDR, France)
    Le développement sanitaire, un enjeu pour l’insertion pluri-territoriale des migrants
    Texte
  • Annamaria Fantauzzi (Université de Turin, Italie)
    Corps, migration et don de soi : le cas du don du sang des Marocains à Turin

Haut de page

14h : Atelier D2
Stratégies et accès aux soins chez les migrants. (Pdte : HS Missaoui)

  • Josiane Le Gall & Catherine Montgoméry (CSSS de la Montagne, Université du Québec à Montréal, Canada)
    Itinéraires thérapeutiques des nouveaux arrivants au Québec : entre le local et le transnational
    Texte
  • Mehdi Alioua (LISST-CERS, Université de Toulouse, France)
    Voir le docteur, pour nous, c’est exister. » Les stratégies d’accès aux soins des transmigrants subsahariens lors de leur étape marocaine
  • Slimane Touhami (LISST-CAS, Université de Toulouse, France)
    Face à « ceux de l’autre monde ». Jeunes marocains et jnouns par delà la mer

Haut de page

16h : Atelier D3
Les ressources que mobilisent les migrants pour leur santé. (Pdt : B. Taverne)

  • Silvia Büchi (Université de Bâle, Institut Tropical Suisse)
    Rester en bonne santé dans la migration. Mais comment ?
  • Lamia Missaoui (PRINTEMPS, Versailles St Quentin, France)
    Gitans et santé de Barcelone à Gênes. Lorsque les mobilités spatiales de l’ « étranger de l’intérieur » font initiative
  • Anne-Cécile Hoyez (Migrinter, CNRS, France)
    Pratiques de santé et de soins des populations migrantes : les actions et initiatives locales entre adaptations, compositions et négociations
    Diaporama

Haut de page

Session CD Mixte du matin. Amphithéâtre Montesquieu

11h-12h30 : Atelier mixte CD
Délocalisations des malades et des soins. (Pdt : I. Rossi)

  • Marilène Vuille (HETS&S, Lausanne, Suisse)
    Claudio Bolzman (Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale)
    Elisabeth Hirsch Durrett (HETS&S, Lausanne, Suisse)
    Simon Anderfuhren (HETS, Genève, Suisse)
    Monique Jäggi (Pro Senectute, Genève)
    Santé des migrantes âgées : entre carcans juridiques et bricolages familiaux
    Diaporama
  • Fabienne Hejoaka (EHESS, IRD, France)
    « L’enfant est parti au village’’. Mobilité, soins et traitement du sida chez l’enfant à Bobo-Dioulasso
  • Maymouna Ba (Université Cheikh Anta Diop, IRD, Dakar, Sénégal)
    Décentralisation et processus de délocalisation des patients dans la prise en charge du VIH au Sénégal: stratégies d’adaptation et nouveaux défis dans la recherche de soins

Haut de page

18h- 19h : Session de Clôture

  • Sandrine Musso (CEAF, CReCSS, France)
    Synthèse des échanges – Vidéo
  • Film-interview de Jean Benoist – Vidéo

Haut de page

Vendredi 18 Septembre 2009

Assises de l’anthropologie de la santé – Toulouse. Université Toulouse le Mirail

Présentation de la journée : Aline Sarradon-Eck (AMADES)
Vidéo

Introduction

Raymond Massé (Université Laval, Québec)
Les enjeux et défis contemporains de l’anthropologie de la santé
Vidéo

Haut de page

Champ théorique de l’anthropologie de la santé. Concepts, variations, postures, diversités

Présidence : Juliette Sakoyan et Sandrine Musso (AMADES)

Gilles Bibeau (Université de Montréal, Québec)
Penser l’humain dans sa complexité : l’anthropologie médicale au secours de l’anthropologie
VidéoDiaporama

Sylvie Fainzang
(CERMES, CNRS-INSERM-EHESS, France)
Commentaires

Haut de page

L’anthropologie de la santé en actes. Exigences scientifiques et pluralité des pratiques méthodologiques

Présidence : Marie Bonnet et Cyril Farnarier (AMADES)

Jean-Pierre Olivier de Sardan (CNRS, Niger)
Les exigences de la connaissance et les contraintes de l’action. Autour de quelques expériences en anthropologie de la santé
Laurent Vidal
(IRD, Cameroun)
Commentaires

Haut de page

Faire de la recherche demain : dans et/ou en-dehors du champ académique

Présidence : Claire Beaudevin (AMADES)

Table ronde avec plusieurs intervenants

  • Zahia Kessar
    Faire de la recherche appliquée en anthropologie et gérer l’isolement hors des institutions
  • Berta Mendiguren (FARAPI, Espagne)
    Faire de la recherche internationale hors institution
  • Christophe Perrey
    Faire de la recherche sous contrat avec les laboratoires institutionnels
  • Madina Querre (REVESS)
    Faire de la recherche dans les bureaux d’études

Haut de page

Conclusion 1

Anne-Marie Moulin (CNRS-CEDEJ, Le Caire, Egypte)
Regards et propos épistémologiques sur l’évolution de l’anthropologie de la santé

Conclusion 2

En présence de l’ensemble du bureau d’Amades
Les perspectives pour Amades

Haut de page

Mercredi 30 Septembre 2009 – Dakar, Université Cheikh Anta Diop

Cérémonie d’ouverture et Introduction

  • Allocution IRD : Rabia Bekkar-Lacoste
  • Allocution AMADES : Alice Desclaux
  • Allocution UCAD : Lamine Ndiaye
  • Allocution IRD Yaoundé : Laurent Vidal / Philippe Msellati
  • Compte rendu des Journées de Toulouse : Stéphanie Mulot

Haut de page

Session 1. Migrants et santé

Présidence : Lamine Ndiaye

  • Chantal Crenn (Université Bordeaux 2, France)
    Entre ici et là-bas, normes alimentaires et sanitaires en débat : le cas des migrants sénégalais de la région bordelaise
    Texte
  • Franck Enjolras (EHESS, France)
    Etrangers malades sous surveillance : Les paradoxes de la santé en rétention
  • Jean-Marie Essomba, Patrick Pasquet & Mbonji Edjenguélé (Université Yaoundé, Cameroun)
    Pratiques alimentaires, surpoids et image corporelle des migrants à la ville en Afrique Centrale
    TexteDiaporama
  • Honoré Mimche & Renée Cécil Bonono (Université Yaoundé Cameroun)
    Mobilités des personnes vivant avec le VIH-sida et pratiques de soins au Cameroun
  • Emile Koffi Brou (Université de Cote d’Ivoire)
    La prise en charge sanitaire des déplacés de la crise ivoirienne à Abidjan
    Diaporama

Haut de page

Session 2. Mobilité des soignants

Présidence : Khoudia Sow

  • Daniel Baska Toussia (Université Yaoundé, Cameroun)
    Mobilité des soignants expatriés dans les structures de soins de santé à Maroua (Nord-Cameroun) : Quels enjeux pour la dynamique des pratiques de santé ?
  • Yves Djouda Feudjio & Idrissou Mounpe Chare (Université Yaoundé, Cameroun)
    L’émergence de la médecine chinoise au Cameroun : une figure de la mobilité des soignants
  • Estelle Kouokam Magne (Université Yaoundé, Cameroun)
    Les personnels de santé entre identité religieuse et entrepreneuriat humanitaire. Étude d’une structure de soin confessionnelle au Cameroun

Haut de page

Categories
Colloques Amades

2007 : Anthropologie et médecine : confluences et confrontations dans les domaines de la formation, des soins et de la prévention

2007 : Anthropologie et médecine : confluences et confrontations dans les domaines de la formation, des soins et de la prévention

25,26 et 27 Octobre 2007

Marseille, France.

Programme et résumé des intervention (pdf)

Categories
Colloques Amades

2005 : Prévoir et prédire la maladie. De la divination au pronostic: savoirs, pratiques, techniques.

2005 : Prévoir et prédire la maladie. De la divination au pronostic: savoirs, pratiques, techniques.

2-5 mars 2005

Ascona, Suisse.

Présentation et programmeProgramme et résumé des interventions

Categories
Colloques Amades

2002 : Anthropologie du médicament.

2002 : Anthropologie du médicament.

21­, 22 et 23 mars 2002

Aix en Provence, France.

ProgrammeRésumé des interventions

Categories
Colloques Amades

2000 : Religion, santé, maladie : des cultes de guérison à la santé comme religion.

2000 : Religion, santé, maladie : des cultes de guérison à la santé comme religion.

du 31 août au 2 septembre 2000

Montréal, Canada.

Programme

Categories
Colloques Amades

1999 : Anthropologie des systèmes et des politiques de santé.

1999 : Anthropologie des systèmes et des politiques de santé.

Paris, 6, 7 et 8 janvier 1999

Paris, France.

Présentation