À propos d’Amades

Association d’anthropologie médicale et de la santé

AMADES s’est donné pour but d’analyser les modalités d’intervention des sciences sociales dans le champ de la santé et d’élaborer un travail scientifique articulant des travaux d’anthropologie avec des actions et problématiques médicales. L’association intervient dans le champ scientifique par ses colloques, journées d’études et rencontres-débats explicitement destinés à être des lieux de rencontre et d’interaction entre les différents acteurs du champ de la santé et des sciences sociales. Elle vise par ses publications à animer un courant d’information et un réseau de relations rendant accessible l’évolution des théories et des applications de l’anthropologie médicale et de la santé. Elle valorise également par son prix de thèse les jeunes chercheur.e.s en sciences sociales qui questionnent les champs de la santé, du médico-social, des politiques de santé et des systèmes de soins tant dans les pays du « Nord » que dans ceux du « Sud ».  

L’association AMADES a été créée en 1988 par des médecins et des anthropologues soucieux d’une meilleure prise en compte des faits de société et de culture dans les actions de santé. Elle vise à articuler les travaux des anthropologues et les activités médicales, au bénéfice aussi bien des chercheurs que des soignants et finalement des malades.

Les professionnels de santé perçoivent souvent la culture et la société comme des obstacles à l’application de la biomédecine, qui à la fois introduisent des ” facteurs confondants ” dans l’expression de la pathologie, et hypothèquent l’efficacité des traitements en influant sur les conduites des malades. L’anthropologie s’attache à comprendre la dimension culturelle et sociale des maladies, leur dimension symbolique, leurs modes locaux d’expression, la façon dont l’environnement les module, et dont chaque société leur répond grâce à ses divers thérapeutes. Elle situe aussi les actions et les politiques de santé dans leur contexte social. Au cours des dernières années, les sciences sociales de la santé, et en particulier l’anthropologie, se sont beaucoup développées. Les problèmes soulevés par le sida ont joué à cet égard un rôle accélérateur, qui s’est répercuté sur d’autres situations : pratique médicale interculturelle, connaissance et compréhension des nouvelles médecines parallèles, conduites des malades face aux structures de soin, connaissance des associations de malades, etc.).

L’analyse des situations sociales et des comportements qui exposent au risque face au sida a permis aux professionnels de santé de mieux ajuster leurs interventions. L’étude de l’impact du sida sur le système de soin a conduit à reformuler certaines stratégies de soin ou de prévention. Malgré ces progrès, il est nécessaire de développer un lieu d’échanges entre professionnels des sciences sociales et de la santé.
AMADES s’emploie à franchir les limites institutionnelles et conceptuelles qui ne permettent pas toujours de mettre en place des collaborations directes. 

 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search