Categories
Colloque Evènements scientifiques

Colloque de la commission Ethique et Psychiatrie: Limites et Psychiatrie : enjeux éthiques

Vendredi 31 janvier 2020, de 8h30 à 17h
Amphithéâtre HA1- Hôpital Adultes de la Timone
264 rue saint Pierre, 13005 Marseille

Renseignements : secretariat.ee-paca-corse@ap-hm.fr 04 91 38 44 26
Inscription obligatoire : http://evenement.medethique.com/psy_2020
Numéro de formation : 9313P004213

« Passé les bornes, y’a plus de limites » : notre époque semble avoir pris au pied de la lettre ce mot d’esprit d’Alphonse Allais (1854-1905). L’injonction est partout de« repousser ses limites », « faire bouger les lignes », « se dépasser ». L’illimité est une promesse, la limite une provocation, un défi que la science est appelée à relever. Le regard se porte à l’infini, aux confins, vers un homme augmenté pour un destin qu’une vie seule ne semble plus apte à contenir. Pourtant la limite n’est-elle pas aussi inéluctable que nécessaire ? Nous avons besoin de limites pour ordonner, structurer nos espaces, nos actions. Une fois reconnues les bornes, là où l’on ne peut pas aller, cette limite acceptée, respectée contribue à ce qu’adviennent créativité et inventivité. La limite en tant que frontière nous aide à penser : « On doit échapper à l’alternative du dehors et du dedans…La critique, c’est l’analyse des limites et la réflexion sur elles ». Cette posture énoncée par Foucault est particulièrement pertinente dans l’exercice de la psychiatrie, discipline médicale singulière qui questionne la notion de limite à bien des égards. Frontière ou continuum entre le normal et le pathologique ? Existerait il des bornes, des seuils, des barrières entre santé mentale et contrôle social, voire contrôle de l’ordre public ? Troubles, dysfonctionnement, désordre, pathologie, handicap … comment construire une nosographie quand les repères sont mouvants, fonction de la norme et des valeurs ambiantes ou même des attentes sociales ? Que nous disent ceux qui se tiennent aux limites, qui ne semblent plus les percevoir ou qui délibérément les transgressent ? Sont-ils tous des « patients » ? La limite est aussi réalité tangible : les murs de l’institution, de l’hôpital qui, en délimitant physiquement une aire géographique, marquent un espace de soins. Mais ils définissent aussi des territoires plus symboliques qui renvoient à l’exclusion, à l’entrave faite à la liberté de circuler. Toutes ces questions interrogent profondément notre pratique et la mettent parfois en tension jusqu’à l’inconfort. Qui n’a pas ressenti dans une institution, dans une situation complexe, ses propres limites ? Voire que son action était « limite » ? La vocation de ce colloque est d’inviter à une réflexion multidisciplinaire visant à éclairer les enjeux éthiques des limites tant au niveau de la clinique singulière, que des actions institutionnelles et sociétales.

Comité scientifique et d’organisation : Stéphane ARNAUD, Patricia CAIETTA, Nicole CANO, Isabel FERNANDEZ, Etienne GABORIAUD, Frédérique GIGNOUX-FROMENT, Jean-Marc HENRY, Laurence HERAULT, Margaux ILLY, Frédérique LAGIER, Hélène MOREAU, Valéry RAVIX, Armelle SAINT-PIERRE.

 

Programme:

8h30 : Accueil

9h00 : Allocutions d’ouverture
Jean-Robert HARLÉ, Professeur de Médecine Interne; Nicole CANO, Psychiatre

Exposé introductif : Peut-on protéger quelqu’un contre lui-même? Pierre LE COZ, Professeur de philosophie

09h30-11h00 Président de séance : Jean-Robert HARLÉ

09h30 : Penser l’ultime limite
Jean-François TOUSSAINT, Professeur de Physiologie

10h00 : De Jacquard à Alpha zéro : l’évolution de la limite Homme-machine
Valéry RAVIX, Ingénieur hospitalier

10h30 : Discussion

11h00 : Pause café

11h30-13h00 Président de séance : Didier BOURGEOIS, Psychiatre

11h30 : Du refus de l’habitation à la mise en place de dispositifs « de sécurisation »
Geoffroy MATHIEU, Photographe Jordi BALLESTA, Chercheur en photographie et géographie

12h00 : La psychiatrie comme limite de la psychose
Victoria Isabel FERNANDEZ, Psychologue clinicienne

12h30 : Discussion

13h00 : Déjeuner libre

14h30-17h00 Président de séance : Thierry MERROT, Professeur de chirurgie infantile

14h30 : Les limites de l’empathie dans le soin
Vincent ESTELLON, Professeur de psychologie clinique

15h00 : Questionnements adolescents et identité de genre
Tiphaine KROUCH, Psychiatre Delphine BERNOUX, Endocrinopédiatre

15h30 : Portrait du psychiatre en garde-fou
Bernard ODIER, Psychiatre, psychanalyste

16h00-17h00 : Discussion et clôture

 

Jeudi 30 janvier 2020 17h30: Projection du film Family Life de K. Loach (1971) suivie d’un débat.
Entrée gratuite sur inscription. Espace Ethique Méditerranéen. Hôpital Adultes de la Timone- 264 rue Saint Pierre –13005 Marseille

Categories
écrits parution

Parution d’ouvrage: Le futur de la santé. Pour une éthique de l’anticipation

Le futur de la santé
Pour une éthique de l’anticipation

Sous la direction de Léo Coutellec, Alexia Jolivet, Sebastian J. Moser, Paul-Loup Weil-Dubuc 

Éditions de la Maison des sciences de l’homme
ISBN-10 2-7351-2546-7
144 pages
16 Euros
http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100961570

 

Résumé

Que serait une santé sans médecins, une santé sans médicaments, une santé sans maladie ?
Anticiper les futurs de la santé ne peut se réduire à une anticipation de la santé du futur : tel est le postulat à l’origine de cet ouvrage. Le lecteur cherchera donc en vain une liste des nouvelles technologies qui forment ou formeront ce que certains voudraient appeler la santé numérique. Pour construire une vision, il ne suffit pas d’additionner des options. La démarche réflexive qui porte cet ouvrage a choisi d’en soustraire. Anticiper les futurs de la santé invite à s’interroger sur le champ de possibilités qui s’ouvre lorsque l’on se défait de certains tropismes, notamment technologiques ou organisationnels. L’ouvrage se propose d’identifier collectivement et le plus en amont possible les enjeux éthiques de ce qui pourrait advenir dans le secteur de la santé. Construits par sous-détermination, six futurs fictionnels sont confrontés aux regards d’anthropologue, médecin, philosophe et sociologue. Anticiper les futurs de la santé, c’est prendre soin de la santé du présent et de notre façon d’y être attentif sans contraindre l’espérance d’un futur meilleur. Cet ouvrage est une contribution dans la nécessaire construction d’une éthique de l’anticipation comprise comme éthique de notre façon de prendre soin du futur.

Sommaire

INTRODUCTION : Vers une éthique de l’anticipation
Léo Coutellec, Alexia Jolivet, Sebastian J. Moser, Paul-Loup Weil-Dubuc

CHAPITRE I : LA MALADE SANS ENTOURAGE
La contre-éthique de « l’a-relation »
Phillipe Barrier

CHAPITRE II : LA MALADIE SANS SYMPTOME
La tragicomédie du symptôme. De l’anéantissement de la maladie au totalitarisme de la santé chiffrée
Roberto Poma

CHAPITRE III : UNE SANTÉ SANS MEDECIN
Entre médecine, science et santé : penser la place du médecin
Jean-Christophe Weber

CHAPITRE IV : UNE MEDECINE SANS MALADIE
Comprendre la maladie au-delà de sa maitrise
Laurent Denizeau

CHAPITRE V : UNE SANTÉ SANS STANDARD
Trois étonnements pour une question
Albert Ogien

CHAPITRE VI : UNE MEDECINE SANS MEDICAMENT
Pour une approche repolisée de la santé : essai de contre scénario réaliste
Anne Vega

CONCLUSION
Léo Coutellec, Alexia Jolivet, Sebastian J. Moser, Paul-Loup Weil-Dubuc

Categories
Non classé

Bourse de deux ans de post doctorat sur les enjeux sociologiques, philosophiques et éthiques de l’évaluation des risques en cancérologie

Durée : 2 ans

Commencement du contrat : Mars 2019 – Mars 2021

Description du poste: Le/la candidate développera son projet autour de la perception, compréhension et réaction que peuvent avoir les personnes concernées par ces dépistages et ou projet de recherche ayant pour objectif d’identifier un niveau de risque de développer un cancer. Les outils d’information et de consentement, les arguments des professionnels et des personnes impliquées seront particulièrement analysés. L’analyse des freins mais également des arguments en faveur de cette évaluation des risques pour les personnes concernées sera décortiquée. Les différents enjeux éthiques soulevés par ces nouvelles propositions en santé seront analysés et contextualisés par des enquêtes de terrain.Les méthodologies utilisées seront des méthodologies qualitatives usuelles en sciences sociales d’entretiens semi-directifs, de focus groupe et d’analyses de contenu des données récoltées.

Pré-requis : Le ou la candidate possèdera une thèse en sociologie de la santé, en philosophie ou éthiques des sciences médicales avec une expérience dans l’utilisation des méthodologies qualitatives. La maîtrise de l’anglais sera nécessaire tant parlé que écrite. La capacité à travailler de manière indépendante tout en intégrant une équipe de recherche sera un point fort. En plus de participer aux projets de recherche, le/la candidate participera à des séminaires de recherche du laboratoire, au suivi et la coordination des projets de recherche, et en l’organisation d’une ou plusieurs journées d’étude sur la question du dépistage des cancers dans l’environnement des nouvelles technologies et ses conséquences sociologiques et éthiques.

Encadrante Sandrine de Montgolfier, laboratoire IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux – UMR 8156 CNRS – 997 INSERM – EHESS – UP13 – Bobigny prochainement Campus Condorcet), Maître de conférence Université Paris Est Créteil 

Candidature (SVP envoyer le dossier à  sandrine.demontgoflier@u-pec.fr) :
– Une lettre de motivation expliquant comment le/la candidat.e pense qu’il/elle pourra contribuer aux deux projets.

– un curriculum vitae

– un résumé de son doctorat (maximum 5 pages)

– une liste des publications avec le texte de la publication la plus importante aux yeux du/de la candidat.e. 

Date de fin de candidature : 4 janvier 2018.
          Entretiens: 7 Janvier – 20 janvier 2019
          Début du contrat: Mars 2019

Complément et version anglaise sur le document joint.

Categories
Journée d'étude

Journée recherche et santé 2018 : Éthique de la recherche et évolutions normatives

Organisée par:
Le Comité d’évaluation éthique de l’Inserm (CEEI),
L’Institut Thématique Multi-Organismes Santé Publique (Aviesan),
Le Bureau des Formations Scientifiques et de Soutien à la Recherche (BFSSR)

 

Le but de la journée est de présenter les parcours de mise en œuvre des recherches en santé et en SHS, intégrant la réflexion éthique au cœur de la démarche scientifique dans le contexte des bouleversements réglementaires actuels.

Des retours d’expérience d’équipes ayant saisi le CEEI/IRB de l’Inserm pour évaluer leur projet permettront de montrer comment l’interaction des chercheurs avec le comité garantit la dimension éthique des projets et, par conséquent, leur organisation et leur mise en œuvre.

Mis en place par l’Inserm, accrédité par l’Office for Human Research Protection (OHRP) américain, qui délivre le numéro d’IRB, le CEEI est une institution indépendante au service de la recherche. Le CEEI conseille les chercheurs, parfois très en amont si nécessaire, sur les aspects éthiques et réglementaires auxquels ils sont confrontés. La dimension éthique est partie intégrante du processus de la recherche.

Informations pratiques

Lieu : Académie nationale de médecine, Paris 6e
Date : 31 mai 2018
Inscription : Gratuite mais obligatoire sur le site dédié, avant le 30 avril.

Conseil scientifique :

  • Christine Dosquet, Présidente du CEEI/IRB de l’Inserm (Service de biologie cellulaire et Inserm UMRS 1131, Hôpital Saint-Louis, Paris),
  • Philippe Amiel(UMR 1123, ECEVE Inserm, Faculté de médecine Paris Diderot),
  • Bruno Clément (Inserm UMR 991, Université de Rennes I),
  • Frédérique Lesaulnier (DAJ – Inserm),
  • Raphaël Porcher (CRESS-UMR 1153),
  • Alice Rene(Cellule Réglementation et Bioéthique, CNRS),
  • Maria Teixeira (UMR 1123, ECEVE – Inserm,  Faculté de médecine Paris Diderot),
  • Viviane Viollet(Alliance Maladies Rares)

Comité d’organisation :

  • Barro Sow, Christine Tanga (DRH-BFSSR, Inserm)
Categories
Journée d'étude

Journées d’études: « SANTE MENTALE EN PRISON : ETAT DES SAVOIRS, BESOINS, PERSPECTIVES »

La question de la santé mentale en prison soulève des enjeux éthiques et politiques majeurs. Ce colloque, organisé par la Direction de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice) en partenariat avec le ministère de la Santé, propose de faire l’état des connaissances scientifiques et d’engager un dialogue entre chercheurs et professionnels. Ces journées croiseront ainsi les regards de chercheurs issus de différentes disciplines, de professionnels de la Justice et de la Santé, ainsi que de représentants associatifs.

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de :
journees.santementaleenprison2017@justice.gouv.fr

Le programme de la journée est disponible en ligne.

Categories
Appel à... (colloque, ouvrage, emploi) appels à communication

Appel à communications – colloque « Regards éthiques pluridisciplinaires en sciences sociales, environnement et santé », Conakry

Colloque International

Regards éthiques pluridisciplinaires en
sciences sociales, environnement et
santé

Expériences et perspectives en Afrique de
l’Ouest

Conakry, 6-8 février 2018

Appel à communications ouvert jusqu’au 30 octobre 2017

Le Comité national d’éthique pour la recherche en santé (CNERS) de Guinée et le Comité consultatif de déontologie et d’éthique (CCDE) de l’IRD organisent un colloque international sous le thème : Regards éthiques pluridisciplinaires en sciences sociales, environnement et santé. Expériences et perspectives en Afrique de l’Ouest, qui aura lieu du 06 au 08 février 2018, à Conakry, Guinée. Ce colloque vise à décrire et discuter les questions d’éthique qui se posent dans le cadre de recherches dans les trois domaines mentionnés.

Objectifs du colloque :
• Échange d’expérience en éthique de la recherche
• Débat sur les principes et règles d’éthique dans la recherche
• Meilleure connaissance des principes et règles
Avec journée de formation.

Informations :  cners-guinee.org
Renseignements colloque : https://calenda.org/417358
Soumission résumés : ccde@ird.fr

 

Categories
écrits parution

Parution : Le médecin, le malade et le philosophe.

Ce livre est la reprise largement amendée d’un ouvrage paru en 2002.

Sommaire

  • Le malade : une personne
  • La parole partagée
  • La pratique médicale
  • De l’amitié et de la sollicitude
  • La médecine, art de la vie
Categories
écrits parution

Santé mondiale. Enjeu stratégique, jeux diplomatiques

Parution d’ouvrage:

Santé mondiale. Enjeu stratégique, jeux diplomatiques

Sous la direction de Dominique Kerouedan et Joseph Brunet-Jailly

 

Presses de Sciences Po, Juin 2016
482 pages
Prix: 32 €

santemondialeLa santé est devenue, au fil de la mondialisation, un sujet de politique étrangère, de sécurité internationale, de gouvernance mondiale. Elle n’est qu’un terrain parmi ceux que les puissances utilisent pour gagner en influence, en prestige, en pouvoir. Cet ouvrage révèle le contenu, masqué par un discours s’adressant à l’émotion, d’interventions en matière de santé de plus en plus déterminées par les intérêts des États occidentaux et de leurs groupes de pression ainsi que par les logiques des industries multinationales. Ainsi se dessine, par exemple, une géopolitique du médicament qui prend en otage non seulement les populations et les malades, mais aussi les décideurs nationaux et les dirigeants des institutions internationales.
Réunissant des chercheurs d’Afrique, d’Amérique latine, du Proche-Orient et d’Europe ainsi que des diplomates et acteurs de terrain, cet ouvrage examine des situations nationales variées, sous l’angle de la santé publique, des relations internationales, de la sociologie, de la science politique, du droit et de l’éthique. Il montre notamment en quoi l’intervention discriminante des bailleurs dans le domaine de la santé se révèle un véritable obstacle au développement des pays bénéficiaires et accroît, en dépit des discours, l’iniquité.

 

Dominique Kerouedan est médecin spécialiste des politiques internationales de santé. Fondatrice de la spécialisation en santé mondiale de l’École des affaires internationales de Paris (PSIA/Sciences Po), elle a été titulaire de la chaire « Savoirs contre la pauvreté » au Collège de France.

Joseph Brunet-Jailly a été professeur puis doyen de la Faculté des sciences économiques d’Aix-en-Provence ainsi que directeur de recherches à l’Institut de recherches pour le développement. Il enseigne à PSIA/Sciences Po.

 

Ont contribué à cet ouvrage : Francis Akindès • Achille Bassilekin • Kappoori Gopakumar • Hubert Balique • Éric Chevallier • Laurent Fabius • Pierre Gentile • Gustavo Gonzales-Canali • Mukesh Kapila • Bassma Kodmani • Bernard Kouchner • Claire Magone • Thérèse N’dri-Yoman • Michel Pletschette • Irene Raciti • Philippe Ryfman • Pierre Salignon • Deisy Ventura

Categories
écrits parution

La médecine, autrement ! Pour une éthique de la subjectivité médicale

sous la direction de Laurent Ravez et Chantal Tilmans-Cabiaux

Collection Épistémologie et éthique du vivant
Presses universitaires de Namur, 347 pages, 25 euros

La médecine et la subjectivité – celle du malade, mais aussi celle du soignant – ne forment pas le couple parfait dont on pourrait rêver! Doit-on pour autant basculer dans une médecine à la carte où chaque patient pourrait revendiquer sa différence et son droit à un traitement particulier ? Qu’adviendrait-il alors de la prétention scientifique de la médecine ? Au-delà de courtes analyses théoriques qui visent d’abord à préciser les termes en présence, médecine et subjectivité, les auteurs ont fait le choix de privilégier l’examen de pratiques professionnelles et de recherches de terrain.

Disponible, sur commande, en librairie, chez un distributeur en France (librairie Wallonie-Bruxelles, Paris) ou aux Presses universitaires de Namur.

Collection Épistémologie et éthique du vivant
Presses universitaires de Namur
Rempart de la Vierge 13 – BE5000 Namur – Belgique

Stéphanie Herfurth
0032-(0)81-724885

Catalogue en ligne: http://www.pun.be

 Présentation et bon de commande

 

Categories
parution

L’éthique en anthropologie de la santé : conflits, pratiques, valeur heuristique

Parution

« L’éthique en anthropologie de la santé : conflits,pratiques, valeur heuristiquee »

N°17 de la revue en ligne ethnographiques.org

coordonné par Alice Desclaux et Aline Sarradon-eck

Sommaire
www.ethnographiques.org