Categories
écrits multimédia parution

« L’institution et ses professionnels face à la rationalisation des soins de santé »

Dossier coordonné par Sophie Divay et Nadia Garnoussi

Un dossier paru dans la revue SociologieS qui, malheureusement, résonne fortement avec la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Ces analyses éclairent en effet la situation de l’hôpital public et les activités des professionnel.les de santé qui y exercent, en se penchant sur les motivations et les jeux d’acteurs issus des logiques de standardisations gestionnaires auxquelles est soumis l’hôpital public depuis les années 90.

Table de matière

Categories
appel à contribution Appel à... (colloque, ouvrage, emploi)

Appel à contributions: « L’appropriation de la biomédecine en Asie du Sud-Est » – Revue Moussons

Appel à contribution
« L’appropriation de la biomédecine en Asie du Sud-Est »

Moussons n°38 – parution prévue en décembre 2021

Sous la direction de Meriem M’zoughi (EVS, UMR5600)

Ce numéro de Moussons propose d’analyser les pratiques biomédicales – issues de la médecine scientifique d’origine occidentale – en Asie du Sud-Est, en s’intéressant à leur diversité de formes et d’usages. Il s’agit d’étudier les manières dont la biomédecine s’inscrit dans des contextes singuliers, comment elle est exercée, adaptée, appropriée, réinventée… Des traitements et des soins afférents à une pathologie, aux conditions d’exercice des praticiens, en passant par les usages des savoirs biomédicaux : quelles sont les spécificités et les réalités locales de la biomédecine ? Il s’agit d’interroger les dimensions du « soin » lorsque celui-ci est produit par des acteurs mobilisant, en se les appropriant, les outils (conceptuels et/ou empiriques) de la biomédecine. Parfois, ces pratiques s’inscrivent au sein d’espaces sociaux où coexistent plusieurs types de savoirs thérapeutiques, nous chercherons donc à comprendre comment ces savoirs s’interpénètrent et se nourrissent mutuellement.

Les travaux pourront porter, par exemple, sur les manières dont les guérisseurs utilisent la biomédecine (imageries et analyses médicales, techniques de consultation, médicaments industriels etc.) dans leur pratique (diagnostic, traitement), ainsi que sur les manières dont les biomédecins font dialoguer, résonner, leurs connaissances scientifiques avec les savoirs dits profanes. Il s’agira aussi de documenter et de décrire les implications et les héritages de la période coloniale, des politiques de santé globale, des activités humanitaires, etc. Comment ces influences diverses ont-elles, concrètement, un effet sur les pratiques de santé et la biomédecine du Sud-Est asiatique ? Dans cette perspective, les propositions pourront s’attarder sur une maladie en particulier ou sur la manière dont les soins sont dispensés dans et hors de l’hôpital. On s’intéressera par exemple à la manière dont les professionnels de santé soignent le cancer, le diabète ou les maladies cardiovasculaires en Thaïlande, en Birmanie ou ailleurs. Les articles pourront également aborder les spécificités locales – en termes de prises en charge, de traitements et de soins – des maladies dites transmissibles (tuberculose, VIH-Sida, etc.) qui, étant au coeur d’enjeux globaux, sont souvent considérées comme une priorité de santé publique. Les contributions pourront traiter de la pandémie de covid-19, d’autres épidémies ou pathologies, en s’intéressant par exemple à l’articulation entre les recommandations internationales et les pratiques locales, ou en comparant plusieurs pays. L’objectif étant d’étudier les processus d’adaptation et d’appropriation de la biomédecine en décrivant notamment comment les praticiens exercent au quotidien.

Les articles pourront analyser les manières dont les soins sont dispensés à l’hôpital, dans les cliniques privées et dans les centres de santé afin de questionner, plus largement, ce qu’est un « hôpital » et ce que signifie être « médecin » en Asie du Sud-Est. Loin d’être exhaustifs, ces questionnements entendent contribuer à comprendre comment la biomédecine s’immisce dans le quotidien des malades et des familles, ou à l’inverse, comment elle relève de l’exceptionnel. Par l’analyse de ses formes actuelles, quels imaginaires et valeurs charrie-t-elle aujourd’hui dans cette région du monde ?

Ce numéro thématique de Moussons est ouvert à toutes propositions en lien avec les pratiques de santé biomédicales en Asie du Sud-Est. En tant que revue comparative et interdisciplinaire, Moussons accueille l’ensemble des sciences humaines et sociales, parmi lesquelles l’anthropologie, la sociologie et l’histoire.

Les propositions de contribution se feront sous la forme d’un texte de 750 à 1000 mots. Elles devront comporter un titre, un résumé et une brève présentation de l’auteur-e.
Elles sont à envoyer par courriel avant le 15 juin 2020 à meriem.mzoughi@univ-lyon2.fr
En cas de réponse favorable (avant le 1er juillet), les articles complets seront à envoyer pour le 1er novembre 2020. Le format attendu est de 35 000 à 75 000 signes maximum (notes de bas de page et espaces comprises). Les contributions en anglais sont les bienvenues.

Pour plus d’informations, merci de consulter la rubrique des conseils aux auteurs de la revue Moussons : https://journals.openedition.org/moussons/1363

Les articles seront relus par le responsable scientifique et un membre du comité éditorial avant d’être évalués selon le processus habituel de double évaluation externe et anonyme. La parution du numéro est prévue en décembre 2021.

Télécharger l’appel à contribution: Revue Moussons AAC

 

 

Categories
écrits parution

Parution d’ouvrage: « Du bidonville à l’hôpital. Nouveaux enjeux de la maternité au Rajasthan », Clémence Jullien

Parution d’ouvrage:
Du bidonville à l’hôpital. Nouveaux enjeux de la maternité au Rajasthan

De Clémence Jullien

Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris
ISBN-10 2-7351-2501-7
ISBN-13 978-2-7351-2501-2
GTIN13 (EAN13) 9782735125012
Prix: 27€
http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100139800

Depuis les années 2000, la santé de la reproduction semble constituer un sujet d’inquiétude en Inde. Les taux de mortalité maternelle et infantile encore élevés discréditent l’image de superpuissance que l’État aime afficher, le déséquilibre du sex-ratio continue de se creuser et, malgré une importante baisse du taux de fécondité, le pays doit faire face à une population de plus d’un milliard trois cent millions d’habitants.

À partir d’une enquête de terrain d’un an et demi dans un hôpital public et dans les bidonvilles de Jaipur, Clémence Jullien analyse les conséquences, pour les femmes et leur famille, des nouveaux programmes de santé : une prime financière incite les femmes à accoucher à l’hôpital plutôt qu’avec des accoucheuses traditionnelles et, depuis 2011, les soins obstétriques à l’hôpital sont devenus entièrement gratuits. Toutefois, ces programmes, censés garantir l’accès aux soins, rendent les bénéficiaires les plus vulnérables davantage conscients des inégalités socio-économiques qu’ils subissent, renforcent les stéréotypes existants et donnent au personnel hospitalier et aux membres d’ONG un pouvoir discrétionnaire.

Tensions sociales (castes, classes) et religieuses se cristallisent autour de la maternité. D’autres enjeux cruciaux – discrimination à l’égard des petites filles, faible pouvoir décisionnel des femmes, recours limité à la contraception – surgissent alors, accentuant les différences au sein de la société indienne, sous couvert de progrès et au nom de l’intérêt de la nation.

Sommaire :
Remerciements
Avertissement
Préface de Roger Jeffery
Introduction
Chapitre 1. Politiques de santé maternelle : un siècle et demi d’histoire
Chapitre 2. Du bidonville à l’hôpital
Chapitre 3. Arrivées massives à l’hôpital
Chapitre 4. L’accouchement, au paroxysme des conflits
Chapitre 5. Traitements des corps et représentations du vivant
Chapitre 6. Un fils à tout prix : entre préférences masquées et accusations croisées
Chapitre 7. Comportements procréatifs : entre volontés individuelles, normes sociales et politiques étatiques
Conclusion

Clémence Jullien est docteure en ethnologie, spécialiste de l’Inde, des politiques de santé et des rapports de genre. Depuis août 2017, elle développe une nouvelle recherche sur les conséquences matrimoniales liées au déficit de femmes au Pendjab, avec le soutien de l’université de Zurich et du Fonds national suisse.

 

 

 

 

Categories
Appel à... (colloque, ouvrage, emploi) appels à communication

Institutions de soin : crises et transformations aux Nords et aux Suds

École thématique interdisciplinaire de recherche
Marseille, 25-29 novembre 2019

Cette école thématique visera à comprendre les transformations à l’œuvre dans les systèmes de santé, à la fois en termes d’acteurs.trices, d’instruments et de logiques cognitives. Ces institutions fragilisées produisent des effets sur la gestion collective du risque. La prise en charge du soin peut se reporter sur les personnes elles-mêmes ou leurs proches. Une privatisation des dépenses de santé et un report sur les individus s’opèrent alors. Ce développement de réseaux de solidarités familiales ou communautaires, pour ce qu’il a d’inégalitaire, va de pair avec le développement d’acteurs marchands, qu’ils s’agissent des complémentaires santé ou d’entreprises, par exemple, dans le domaine de la domotique pour les personnes âgées dépendantes. La crise des institutions en santé conduit alors à une fragilisation durable de la répartition collective et socialisée du risque et au renforcement des inégalités en santé.

En résumé, il s’agira de revenir sur :
1) Les transformations des institutions de soin, récentes ou de longue durée ;
2) la centralité de l’hôpital dans les systèmes sanitaires, ses liens avec les autres institutions publiques ou du secteur marchand ;
3) la critique de la centralité hospitalière et la mise en œuvre des différentes configurations alternatives (en particulier dans les Suds) ;
4) l’hôpital comme site d’organisation du travail des divers professions/segments professionnels, confrontés à différentes logiques économiques, administratives, politiques, voire diplomatiques ;
5) les initiatives locales pour expérimenter de nouveaux modes de délivrance des soins ;
6) le rôle des patient.e.s et de leurs proches pour compenser les défaillances du système de santé ;
7) les controverses autour de la qualité des soins et de leur financement ;
8) la notion d’infrastructure de soin.

Appel à communication complet disponible en ligne

Les personnes intéressées doivent envoyer une proposition de communication de 5000 signes maximum à : pri2020.ehess@gmail.com
avant le 1er octobre 2019.

Comité d’organisation:
Luc Berlivet, Fanny Chabrol, Boris Hauray, Jean-Paul Gaudillière, Pierre-André Juven, Christelle Rabier, Joëlle Vailly, Carine Vassy, Fanny Vincent.

Categories
écrits parution

Parution d’ouvrage: La casse du siècle. À propos des réformes de l’hôpital public

La casse du siècle. À propos des réformes de l’hôpital public

Par Pierre-André JUVEN, Frédéric PIERRU et Fanny VINCENT

Parution : 24 avril 2019
192 p., 8 euros
ISBN : 979.10.97084.01.1
Éditions Raisons d’Agir

Des couloirs transformés en hébergements de fortune, des personnels de santé au bord de la crise de nerfs, des mobilisations récurrentes, l’hôpital public est mis à rude épreuve. Ce livre propose une analyse des politiques hospitalières successives qui ont abouti à la crise actuelle. Une véritable casse de ce service public est engagée par des réformateurs adeptes de l’acculturation de l’univers médical à des logiques managériales qui contredisent son bon fonctionnement.
À l’encontre de toute évidence, les défenseurs d’une réorganisation du travail continuent de promouvoir à la fois des indicateurs de rentabilité ineptes, et une vision techniciste de la médecine qui prétend substituer l’innovation aux relations humaines. Alors que la montée de la précarité et des souffrances sociales née de décennies de politiques néolibérales conduit une part croissante de la population à trouver refuge dans des services hospitaliers sous tension, l’hôpital se trouve devoir résister aussi bien aux manquements de la médecine de ville qu’à la concurrence de cliniques privées largement dispensées des obligations de service public. À l’heure où les mobilisations pour le défendre s’intensifient, un débat s’impose sur les missions de l’hôpital et les moyens qui lui sont accordés.

TABLE DES MATIÈRES
7 Introduction : Aux grands maux les grands remèdes
Les « causes profondes », 7. – D’une « crisologie » à l’autre, 13. – De réformes en faillites, de faillites en réformes, 15.

19 Un colosse aux pieds d’argile
Le grand partage de 1958, 22. – Une institution sous le contrôle de l’État, 29. – Les cliniques, nouveau modèle des élites  réformatrices, 35. – Misère des modes managériales à l’hôpital, 38. – Le mirage du « virage ambulatoire », 41.

49 Rationalisation du travail, industrialisation des soins
Le soin et le chronomètre, 52. – Travail soignant, travail industriel ?, 59. – Le soin malmené, 64. – Des soignants précarisés, 66. – Consentir pour tenir : le cas du travail en 12 heures, 71. – Quel soin pour quel hôpital ?, 76.

79 De l’autonomisation à la faillite
Le temps des calculs et de la raison gestionnaires, 85. – La rentabilité à l’ordre du jour, 87. – Toxique autonomie, 92. – La construction politique de la faillite, 96. – Faillite de la faillite, 100.

103 Technophilie hospitalière
La diffusion d’un paradigme : doxa gestionnaire et doxa technophile, 107. – Technicisation, robotisation, fascination, 115. – Les « doubles dividendes », 121. – Les critiques de « l’hôpital du futur » sont-ils de méchants technophobes ? 128.

133 Un impossible soulèvement ?
Les raisons de la colère hospitalière, 137. – Des mobilisations sporadiques qui tendent cependant à s’intensifier, 140. – La politisation de la colère hospitalière, 145. – Renoncer, 148. – Une loyauté résignée, 151. – « Gilets jaunes » et blouses blanches,
153.

156 Conclusion : Une politique à inventer

 

Categories
écrits parution

Parution d’ouvrage: L’hôpital en Asie du Sud. Politiques de santé, pratiques de soin

L’hôpital en Asie du Sud

Politiques de santé, pratiques de soin

Études réunies par Clémence Jullien, Bertrand Lefebvre & Fabien Provost

Éditions de l’EHESS
Parution : Février 2019
Coll. : Purushartha
Volume : 36
ISBN EHESS : 978-2-7132-2776-9
Prix : 27.00€
http://editions.ehess.fr/ouvrages/ouvrage/lhopital-en-asie-du-sud/
Résumé:
L’hôpital est en crise. L’hôpital est en recomposition. L’hôpital doit s’ouvrir sur le reste du système de soins. Il doit resituer le patient au cœur de son modèle médical. Ces constats, entendus de Paris à New-Delhi, sont symptomatiques d’une institution en profonde mutation depuis plusieurs décennies.
Invitant au décentrement de ces enjeux, et rassemblant des chercheurs issus de différentes disciplines (anthropologie, géographie, psychologie, sociologie), ce volume présente un panorama actualisé des transformations de l’hôpital en Asie du Sud, en prenant appui sur la pluralité des pratiques, des normes, des lieux de soins, si particulière à cette région.
De la santé de la mère et de l’enfant à la psychiatrie, du secteur public au secteur privé, de l’Inde au Pakistan, ces contributions témoignent de l’émergence de nouvelles aspirations chez les patients comme chez le personnel soignant, d’une redéfinition des relations entre soignants et soignés, et du développement de normes et pratiques novatrices en milieu hospitalier.
Par la multiplicité des terrains présentés, ces travaux ne sont-ils pas aussi l’occasion d’interroger plus largement les transformations du rôle de l’État, la persistance de tensions sociales, religieuses et inter-castes, et enfin la circulation de modèles de soins entre global et local ?

Sommaire

Clémence Jullien, Bertrand Lefebvre & Fabien Provost
Introduction

Violation des normes au nom des patients ?
Bertrand Lefebvre
L’accréditation hospitalière et la qualité des soins en Inde. Entre logiques commerciales et objectifs de santé publique

Clémence Jullien
« Bien-être familial » : une notion illusoire ? L’envers de la rhétorique en milieu hospitalier indien

Fabien Provost
« Retenir son stylo » pour l’équité. Le contournement des règles chez les médecins légistes en Inde

Emma Varley
Against Protocol : The Politics and Perils of Oxytocin (Mis)Use in a Pakistani Labour Room

Espaces hospitaliers : vers la complémentarité des soins ?
Clément Bayetti, Sushrut Jadhav & Sumeet Jain
Mapping Mental Well-Being in India Initial Reflections on the Role of Psychiatric Spaces

Cecilia Van Hollen, Shweta Krishnan & Shibani Rathnam
“It’s Partly in our Hands; it’s Partly in the Hands of the Goddess” Cancer Patients’ Quest for Healing in South India

Sneha Banerjee
Beyond Healthcare at Hospitals Experiences of Women Acting as Surrogates in India

Le bien-être en question : expériences de soins 
Anne Gagnant de Weck
Un bien-être sous prescription médicale Injonction au bonheur dans un hôpital psychiatrique de Delhi

Annika Strauss
“This Hospital is not Good!” A Mad Narrative from a Psychiatric Ward in Mumbai

Sandra Bärnreuther
When Time Stretches Waiting and In Vitro Fertilization in India

Categories
écrits parution

Parution d’ouvrage : »L’hôpital. Pour une nouvelle anthropologie des espaces cliniques »

Dossier coordonné par Fanny CHABROL et Janina KEHR
L’hôpital est devenu depuis une vingtaine d’années un terrain privilégié des chercheurs en anthropologie de la santé. Mais qu’est-ce qu’un hôpital ? Est-ce seulement une réalisation architecturale qui permet l’exercice de la médecine contemporaine ? Espace à la fois perméable et délimité, ordonné et ouvert, imprévisible et opaque, médical et non-médical, l’hôpital moderne est sujet à des changements technologiques et économiques rapides. Il contient aussi les traces de la médecine d’autrefois et évoque des souvenirs et des émotions pour celles et ceux qui y ont séjourné, travaillé ou soutenu des proches. Ce dossier aborde l’objet « hôpital » en reliant le lieu hospitalier aux pratiques – médicales, infirmières, bureaucratiques et comptables – exercées en son sein. Ensemble, les contributions incitent à étudier l’hôpital non seulement comme terrain ethnographique mais aussi comme lieu anthropologique, pour aborder la manière dont chaque hôpital existe dans sa singularité – pour les patients, les professionnels et les familles – et agence la médecine et le soin. A mesure que le regard ethnographique s’éloigne des seules problématiques propres à la médecine hospitalière, l’on réussit à appréhender les productions et les propriétés de l’hôpital en tant que tel.
  • Dossier thématique

    L’hôpital
    Sous la direction de Fanny Chabrol et Janina Kehr
  • Hors thème

    • Carine Baxerres, Ines Boko, Adjara Konkobo, Fatoumata Ouattara et Agnès Guillaume
      Situations affectives et pratiques populaires d’avortement
      Managing unwanted pregnancies in Benin and Burkina Faso: affective situations and popular abortion practices
    • Caroline Chautems
      Construction du corps maternel et enjeux identitaires autour des pratiques d’allaitement au sein
      When breastfeeding ‘makes’ the mother. Construction of the maternal body and identity issues around breastfeeding practices
    • Caroline Desprès
      Dissimuler ou mentir ? [Texte intégral]
      Production de sens et identité dans la maladie d’Alzheimer
      To hide or to lie? Creating meaning and identity in Alzheimer disease
    • Camille Lancelevée et Caroline Protais
      L’expérience de personnes déclarées irresponsables pour cause de trouble mental
      “I wasn’t really myself”. The experience of people acquitted by reason of insanity
Categories
Evènements scientifiques Journée d'étude

Journée d’Étude « Prison et Hôpital : penser l’impensé ? », 10 mars 2018, Paris

Samedi 10 mars 2018, 9h00-18h30
Université Paris Diderot
Amphi Turing
10 rue Françoise Dolto
75013 Paris

Argumentaire

La pensée ne répond à l’impensé que si elle pense plus loin, disait Heidegger. Comment pourrait-on penser l’impensé de l’institution-prison aujourd’hui ? Quels outils épistémologiques, relevant de différentes disciplines, seraient susceptibles d’ouvrir des voies nouvelles à la recherche ? Comment la clinique en milieu carcéral pourrait-elle enrichir les savoirs sur la prison  comme institution, dispositif, voire institution de séquestration ? Aborder la clinique spécifique en prison suppose d’en interroger les approches diverses. Si la psychiatrie, depuis le XIXe siècle, a toujours été convoquée pour répondre à la question du crime, et de son lien à la folie, dans leurs jonctions-disjonctions, quelle place a-t-elle aujourd’hui dans le milieu carcéral ? Quel rôle distinct jouent alors l’ensemble des professionnels intervenant dans ce milieu ? Que révèle cet abord pluridisciplinaire de la clinique du rapport-non rapport reliant crime, folie et dispositif carcéral ? Si, en outre, le dispositif, pour reprendre Michel Foucault, consiste en « des stratégies de rapports de forces supportant des types de savoir, et supportés par eux », la clinique, interrogeant ce dispositif, peut-elle le déconstruire ou le subvertir ?
Cette rencontre est l’occasion d’engager une réflexion, un dialogue, des échanges de points de vue entre ces deux mondes apparemment disjoints et qui pourtant se placent, l’un et l’autre, à la croisée des champs de l’individuel et du social. La réflexion sur la clinique et le carcéral, lors de cette journée, visera alors, comme y enjoignait Michel Foucault dans son texte Enquête sur les prisons : brisons les barreaux du silence, à « transformer l’expérience individuelle en savoir collectif. C’est-à-dire en savoir politique ».

Programme complet disponible ici: Programme prison hopital

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Inscription obligatoire auprès de : Giorgia Tiscini : g.tiscini@gmail.com

Comité d’organisation :
Thamy Ayouch
Thierry Lamote
Laurie Laufer
Giorgia Tiscini

 

Categories
Résumés de thèses

L’hôpital « pour de vrai. »  Une ethnographie de l’ordinaire d’un service de pédiatrie à Bamako au Mali

De Abdoulaye Guindo

Sous la direction de Yannick Jaffré

Thèse en Anthropologie sociale et ethnologie, soutenue le 20 juin 2017 à l’ École des Hautes Études en Sciences Sociales –CNE -UMR 8562 , à Marseille

 

Cette thèse étudie le fonctionnement d’un hôpital, à partir d’une ethnographie de son service de pédiatrie. La question principale porte sur les normes pratiques et leurs effets sur la qualité de prise en charge des enfants malades. Cette étude qualitative concilie deux dimensions : la dimension diachronique et la dimension synchronique. La première, diachronique, rend compte de l’histoire de la construction de la pédiatrie à l’intersection de trois données : une spécialité (pédiatres), une patientèle (enfances) et de diverses transformations des sensibilités. La deuxième dimension est synchronique. Elle porte sur le suivi du parcours de soins de 25 enfants malades et l’analyse thématique de 122 entretiens. Elle a permis d’éclairer le quotidien du service de pédiatrie du Centre Hospitalier Universitaire Gabriel Touré de Bamako (Mali). Notre étude a mis en évidence, les clivages entre les dispositifs institutionnels et l’empirie des processus de la prise en charge. Ce clivage serait dû aux poids des traditions et pratiques sociales, mais aussi aux logiques comportementales des agents de santé à tous les niveaux du circuit du patient. En outre, on peut y ajouter les problèmes, non négligeables, de la faiblesse des moyens financiers des parents et l’ineffectivité des différents plateaux techniques. Ces éléments mis l’un dans l’autre compliquent l’effectivité du respect des dispositifs institutionnels et déconstruisent la profession et l’acte médical. On note cependant dans les relations entre les enfants et les adultes l’émergence d’une conception de l’enfant acteur. Toutefois, ce rôle d’acteur est souvent difficile à porter pour certains enfants issus des milieux défavorisés. Pour ces derniers, on attend d’eux qu’ils restent dans leur position de cadet social, obligé de se soumettre aux décisions des « ainés. »

 

Accès au document intégral: contacter l’auteur à l’adresse abloguindo@yahoo.fr

Categories
appel à contribution Appel à... (colloque, ouvrage, emploi)

AAT. Hospitalités – espaces de soin, de tension et de présence. Cahiers Thématiques du LACTH n°18.

Le laboratoire de recherche de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille (LACTH / Laboratoire Conception – Territoire – Histoire – Matérialité) publie annuellement les Cahiers thématiques. Le dix-huitième numéro, coordonné par les domaines « Conception » et « Territoire » dont la parution est prévue en 2018, sera consacré à la question de l’hospitalité et de ses espaces. Celle-ci désigne conjointement un rapport social et des dispositifs matériels tout autant qu’une évidence et une problématique au sens de ce qui pose problème, ce qui fait débat. En effet, l’hospitalité ne peut se réduire à une notion abstraite, mais s’attache à des espaces et/ou à des situations, car elle est de l’ordre de la relation. Une relation toujours située, tant du point de vue, par exemple, du cadre, de l’agencement des contraintes que de la  construction et du partage d’un sens et d’une signification.

Cet appel s’inscrit dans la continuité des actions pédagogiques et scientifiques menées, depuis plusieurs années, par l’ENSAPL1 et le LACTH2 visant à interroger l’actualité des projets liés aux hôpitaux et aux lieux de soin, autant dans leur conception que dans l’expérience plurielle des lieux produits, des soins donnés et reçus et des effets qui en découlent.

Les propositions résumées sont attendues pour le 15 septembre 2017.

Pour plus de détail: CT18-LACTH(appel-a-texte)