Categories
Colloque

Ignorance, pouvoir et santé. La production des savoirs médicaux au prisme des rapports de domination

Lundi 21 et mardi 22 octobre 2019
Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
Auditorium 
20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis (Métro Front Populaire)
Ce colloque est organisé avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (MSH PN) et l’Institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux (Iris).

Presentation :

Ce colloque interdisciplinaire porte sur la production de l’ignorance, à partir de recherche sur la thématique de la santé au prisme des rapports sociaux de domination. Il a pour objectif de montrer la richesse et la pertinence de l’étude de la production de l’ignorance pour penser les rapports de pouvoir à l’œuvre dans les mondes de la santé et de la médecine, grâce à la présentation de travaux partant de différents ancrages disciplinaires. C’est la diversité des manifestations de l’ignorance qui nous intéresse ici pour penser ses implications pour les corps et les sexualités : volontaire, organisationnelle, structurelle, ordinaire, etc. Ce colloque se propose ainsi de prolonger le dialogue entre les épistémologies de l’ignorance critiques des rapports de domination et les recherches empiriques sur la santé et de la médecine.

Comité d’organisation :

Camille Bajeux (Université de Genève – Institut des Etudes genre)
Déborah Guy (EHESS – Iris / Ined)
Anne-Charlotte Millepied (EHESS – Iris / Université de Genève – Institut des Etudes genre)

Comité scientifique : 

Francesca Arena (Institut Éthique, Histoire, Humanités, Université de Genève)
Vincent Barras (Institut des Humanités en médecine, Université de Lausanne)
Elisabeth Belmas (Iris, Université Paris 13)
Isabelle Clair (Iris, CNRS)
Émilie Counil (Iris, Ined, UR5)
Delphine Gardey (Institut Études Genre, Université de Genève)
Claire Grino (S2HEP, Université Lyon 1)
Ilana Löwy (Cermes 3, CNRS)
Giovanni Prete (Iris, Université Paris 13)
Sezin Topçu (CEMS, CNRS)
 
 

Programme :

 
LUNDI 21 OCTOBRE
 
8h30 : Accueil café
 
 
9h – 9h30 – Introduction
 
Mot d’accueil par Elisabeth Belmas (Université Paris 13, Iris, MSH Paris-Nord)
Introduction du colloque par le comité d’organisation
 
 
9h30 – 10h30 – CONFÉRENCE PLÉNIÈRE
Sezin Topçu (CNRS, CEMS)
Entre savoirs et ignorances : de la gouvernabilité des innovations techniques et médicales à risque en contextes de controverses
 
 
10h45 – 12h15 – PANEL 1 – MAINTENIR L’IGNORANCE DANS LES CONSULTATIONS
 
Camille Bajeux (Unige, Institut des Etudes genre)
Maintenir l’incertitude. Médecins, patients et proches devant l’infertilité masculine
 
Cécile Fontaine (EHESS, Mondes Américains)
De l’incertitude à la défiance : l’utilisation de l’ignorance comme « zone de contrôle » des patient-e-s et de leurs proches dans les consultations biomédicales des systèmes publics et privés de santé à Franca (Sao Paulo – Brésil)
 
Gaëlle Larrieu (Sciences Po, OSC)
La prise en charge médicale et parentale des variations du développement sexuel : savoir et ignorance au sein du trio médecins-parents-enfants
 
Discussion : Jean Bienaimé (EHESS, CEMS)
 
 
14h – 15h30 – PANEL 2 – DISQUALIFICATION DES SAVOIRS PROFANES
 
Sylvie Fainzang (Inserm, Cermes3)
Les patients raisonnent-ils ? De la contribution des savoirs profanes à la production des savoirs médicaux
 
Zoë Dubus (Université Aix-Marseille, TELEMME)
De l’automédication au monopole de la prescription d’antalgiques : processus de confiscation d’un savoir profane
 
Lucile Ruault (Cermes3, Ceraps)
Ignorer les profanes, ignorer leurs savoirs : autour de la médicalisation de l’avortement dans la lutte pour sa libéralisation
 
Discussion : Claire Grino (Université Lyon 1, S2HEP)
 
 
15h45 – 17h15 – PANEL 3 – INTERROGER L’ASYMÉTRIE ÉPISTÉMIQUE À PARTIR DES POINTS DE VUE DES PATIENT-E-S
 
Michal Raz (EHESS, Cermes3)
Savoirs incertains sur l’intersexuation
 
Selen Göbelez Dumas (EHESS, Centre Norbert Elias)
La problématique et les enjeux de l’ignorance dans le cadre des pratiques d’accouchement en Turquie : médicalisation, savoir et pouvoir
 
Irène-Lucile Hertzog (Université de Caen, Cerrev)
Plongée dans l’« ordinaire » des parcours de fécondation in vitro : retour sur les soupçons des patientes sur des traitements qui n’ont rien d’ordinaire
 
Discussion : Isabelle Clair (CNRS, Iris)
 
 
MARDI 22 OCTOBRE
 
8h30 : Accueil café
 
 
9h – 10h30 – PANEL 4 – IGNORANCES IGNORÉES ET POINTS AVEUGLES
 
Marlyse Debergh (Unige, IRS) et Sophie Torrent (Université de Fribourg)
Les ignorances ignorées de l’éducation à la santé sexuelle
 
Margaux Nève (EHESS, iiac)
Dyspareunie et endométriose, un mariage hétéronormatif douloureux. Quand la mise en lumière de certaines douleurs jette de l’ombre sur d’autres
 
Sarah Demart (Observatoire du Sida et des Sexualités, CES)
« On n’arrive pas à les toucher » : l’ignorance comme mode de gestion et de racialisation de l’épidémie du VIH. Les migrant-e-s africain-e-s et Afro-Belges face à la PreP
 
Discussion : Yaël Eched (EHESS, Iris)
 
10h45 – 12h15 – PANEL 5 – PRODUIRE L’IGNORANCE DES CLASSES POPULAIRES
 
Bruna Martins Coelho (Université Paris 8, LLCP)
« Hygiénisation de la culture populaire » au sertão du Brésil ? Médecine, mystique catholique et l’Église roumaine dans le cas de la beata Maria de Araújo
 
Emilia Plosceanu (EHESS, Iris)
L’enquête médico-sociale comme laboratoire de connaissance et d’ignorance : les aléas de l’offensive savante contre l’obscurantisme en Europe centrale et du sud-est
 
Mounia El Kotni (EHESS, CEMS, Fondation de France)
« Dicen que la partera tiene la culpa ». L’effacement des savoirs des sages-femmes traditionnelles par le personnel de santé biomédical au Mexique : entre racisme historique, violence épistémique et création de l’ignorance
 
Discussion : Elsa Boulet (Université Lyon 2, Centre Max Weber et EHESS, Iris)
 
14h – 15h30 – PANEL 6 – PRODUIRE DE NOUVEAUX SAVOIRS, PRODUIRE DE NOUVELLES IGNORANCES ?
 
Ronald Guilloux (Université Lyon 1, S2HEP)
L’accouchement physiologique : un contre-espace d’ignorance ?
 
Edmée Ballif (Université de Lausanne et Haute Ecole de Santé Vaud)
Quand l’information (re)produit l’ignorance : l’exemple de l’accompagnement psychosocial des grossesses
 
Lucile Quéré (Université de Lausanne, Centre en études genre)
Dévoiler l’ignorance et produire des savoirs féministes en santé : le mouvement contemporain de self-help gynécologique (Belgique, France, Suisse)
 
Discussion : Hélène Bretin (Université Paris 13, Iris, Ined)
 
 
15h45 – 17h15 – PANEL 7 – EVALUER, PRODUIRE ET CARACTÉRISER LE RISQUE
 
Mona Claro (Université de Liège)
Exagérer et perpétuer les risques sanitaires de l’avortement en Russie
 
Solène Lellinger (Université de Strasbourg, SAGE)
Production de l’ignorance, non-repérage ou déni ? Retour sur la reconnaissance tardive des effets indésirables du Mediator (benfluorex)
 
Solène Gouilhers (HESAV, HES-SO et Unige, IRS)
Production et maintenance de l’ignorance en salle d’accouchement : de l’élaboration des protocoles aux pratiques professionnelles
 
Discussion : Giovanni Prete (Université Paris 13, Iris)
 
 
17h15 – 18h : Conclusion du colloque par le comité d’organisation
Categories
Séminaire

Séminaire 2017-2018 : « Santé, inégalités sociales et rapports de domination »

 

 

(2e année)

Le mercredi de 10h-12h30, salle 159

Centre CNRS Pouchet,
59/61 rue Pouchet,
Paris 17e

Métro Brochant ou Guy Môquet (ligne 13), bus 66 (arrêt Jonquière)

 

 

 

Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

 

 

Depuis une dizaine d’années, la montée en puissance du thème des inégalités sociales et territoriales de santé est repérable à la fois dans l’action publique et dans la recherche en sciences sociales. Paradoxalement, alors même qu’on observe un (relatif) « retour des classes sociales » dans les sciences éponymes, les inégalités de santé sont rarement réfléchies en termes de rapports de domination – et a fortiori dans le croisement avec d’autres rapports de domination, notamment de race, de sexe et/ou de génération. Ce séminaire entend croiser une sociologie des politiques de santé, du travail médico-social et des classes sociales pour analyser les logiques de (re)production des inégalités et des discriminations en matière de santé.

 

Contacts : maud.gelly@cnrs.fraudrey.mariette@univ-paris8.frlaure.pitti@cnrs.fr

 

 

Programme

 

17 janvier 2018 : Muriel Darmon (CESSP-CSE, EHESS)

Cerveau et classe sociale : où, quand, comment les positions sociales de classe interviennent-elles dans les parcours de patients suite à un AVC ?

Discutant : François-Xavier Schweyer (CMH-ERIS, EHESP)

 

14 février 2018 : Anne Paillet (CESSP, Université Paris1)

Étudier les différenciations sociales des pratiques médicales, d’un médecin à l’autre et d’un patient à l’autre

Discutant : Patrick Castel (CSO, CNRS)

 

14 mars 2018 : Pascal Marichalar (IRIS, CNRS-EHESS)

Qui a tué les verriers de Givors ?

Discutant : Marc-Olivier Déplaude (IRISSO, INRA)

 

11 avril 2018 : Christelle Avril (IRIS, EHESS) 

L’hôpital et ses transformations du point de vue des secrétaires

Discutant : François Boureau (CRESPPA-CSU, Université Paris 8)

 

16 mai 2018 : Julie Ancian (IRIS, EHESS) 

Agency et déterminants sociaux en santé reproductive ; réflexions à partir d’une recherche sur les parcours des femmes ayant tué leur nouveau-né

Discutante : Marguerite Cognet (URMIS, Université Paris Diderot)

 

13 juin 2018 : Delphine Serre (CERLIS, Université Paris Descartes)

Accidents du travail non reconnus, accidents du travail contestés : les tribunaux des affaires de sécurité sociale face aux inégalités

Discutante : Anne-Sophie Bruno (Centre d’histoire sociale du XXème siècle, Université Paris 1)